Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Bitumage, pavage, assainissement, déguerpissement, éclairage public, rue 12: la marche de la politique d’embellissement de la Commune de Treichville
Publié le mercredi 22 novembre 2017  |  Treichville Notre Cité
Bitumage,
© Autre presse par DR
Bitumage, pavage, assainissement, déguerpissement, éclairage public, rue 12: la marche de la politique d’embellissement de la Commune de Treichville
Comment


« Nous avons su, au fil des années développer un label dans notre commune, celle d’être une Cité avant-gardiste ; celle de l’innovation ; celle de l’excellence : en un mot une référence », disait, aux populations, le Ministre François Albert Amichia, Maire de la Commune de Treichville, le 27 janvier 2015 à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux pour l’année 2015. Pour marquer une continuité dans sa politique de transformation de la Commune, le Premier Magistrat a, le 22 décembre 2016, décrété 2017, année de l’embellissement. Depuis cette date, de nombreux travaux ont été menés : déguerpissement, bitumage, pavage, assainissement, réhabilitation de l’éclairage public, réhabilitation du rond-point de la rue 12. En ce qui concerne les opérations de déguerpissement des installations anarchiques du domaine public, la Direction des Services Techniques et de l’Environnement (DSTE) a établi un programme soutenu par deux interventions hebdomadaires. Ainsi, la plupart des quartiers sont-ils régulièrement rendus salubres. Récemment, notamment, le mardi 14 novembre 2017, les agents de la DSTE étaient encore à la tâche à l’avenue 12, sur le tronçon allant de la rue 5 jusqu’à la rue 38. Avant de se retrouver au quartier Arras II autour de la gendarmerie, et au quartier Jacques Aka sur les avenues 14, 18 et 20. Ces voies ont été déguerpies. « Toutes les autres voies seront traitées jusqu’à ce que la Commune soit débarrassée de toutes les constructions anarchiques », déclarait Kouadio Médard, Directeur des Services Techniques et de l’Environnement (DSTE). C’était le jeudi 16 novembre 2017, suite à la destruction, avec l’aide de la police du 29ème arrondissement, du fumoir sis sous le pont de l’avenue 21 en direction de Marcory, précisément à l’extrémité des magasins, qui prolongent le marché de Belleville.

La rue 12 et le rond-point de toute beauté
La poursuite du bitumage et du pavage des voies, les travaux d’assainissement et de l’éclairage est aussi à noter. De l’assainissement, on peut avancer, qu’à l’instar des quartiers Boni Pierre et Jacques Aka, ceux de l’Habitat Autoroute, Apollo et bien d’autres seront nettoyés. La réhabilitation de l’éclairage public est loin d’avoir pris fin. A cet effet, le Conseil municipal remplacera les lampadaires de la rue 12 par des candélabres. Il en sera de même pour tout endroit de la Cité, qui est dans la pénombre. A côté du ravalement des façades après les livraisons de pots de peinture, qui va son chemin, le bitumage ne connaît pas de répit. Ainsi, outre les avenues 14, 18 et 20 entre les rues 12 et 38, des quartiers, dont celui de l’entente, verront leurs voies pavées. A ces travaux s’ajoutent deux réalisations d’envergure pratiquement achevées. Il s’agit, d’un côté, du rond-point de la rue 12. Cet espace a été transformé en un joyau architectural. Désormais, ce sont deux bâtiments en dôme, qui se dressent à ce carrefour avec des toits en tapis vert. Il y apparait, aussi, une piscine avec jet d’eau, des toilettes, des bancs et une pelouse. A l’inauguration prévue le 1er décembre 2017, il n’y a aucun doute, que les visiteurs constateront, que la Commune de Treichville est dotée d’un édifice monumental pouvant rivaliser avec des bâtisses internationales. Cette beauté est, d’un autre côté, renforcée par le pavage de la rue 12. Un autre chef-d’œuvre, au regard des différentes couleurs qu’offrent déjà les pavés. Les légers retards actuels, que connaissent ces différents labeurs sont dus à la pluie inattendue de ces mois. Toutefois, les populations seront servies avant la fin de l’année. Toutes ces réalisations montrent, que la Commune de Treichville n’a pas usurpé le ‘’Prix de la Commune la plus propre’’. Cette reconnaissance de la nation est un mérite ayant récompensé les efforts des populations. En effet, en dehors des actions de salubrité menées chaque premier samedi du mois dans chaque quartier, treichvilloises et treichvillois ont travaillé sans relâche et en symbiose durant les opérations nationales de salubrité dénommées ‘’Semaine nationale de la propreté’’ et ‘’Grand ménage’’. A ce juste titre, le Maire François Albert Amichia disait aux populations : « c’est le prix de notre unité ». II leur faudra, par la suite, avoir un comportement éco-citoyen face à ces ouvrages majeurs et conserver ce ‘’Prix de la Commune la plus propre’’ afin que le label, qu’est notre Cité inspire des Communes d’ici et d’ailleurs.
Commentaires


Comment