Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Recevant les membres du Bureau exécutif du Gepci, hier mardi, Denis Kah Zion, président du Groupe de presse"Le Réveil" (Le Nouveau Réveil et VIP Mag) : « Je vous remercie d’avoir tous porté votre choix sur mon collaborateur Patrice Yao, c’est un très bon choix »
Publié le mercredi 22 novembre 2017  |  GEPCI
Denis
© Autre presse par DR
Denis Kah Zion, président du Groupe de presse"Le Réveil a reçu les membres du Bureau exécutif du Gepci
Comment


Mesdames et Messieurs

Chers confrères du GEPCI,

J’aurais pu, volontiers, me passer d’un speech, quand nous nous retrouvons ainsi entre confrères, mais avant tout entre frères. Mais l’importance du sujet pour lequel nous sommes à ce rendez-vous autour de ce petit pot fait que je me dois de vous dire quelques mots. Dans peu de jours, vous serez en Congrès, lequel congrès verra le renouvellement du bureau exécutif du Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire. Et sans même que nous ayons dit quoi que ce soit à chacun d’entre vous, vous avez fait chorus pour désigner mon jeune frère et très proche collaborateur Patrice Yao, directeur général du Groupe de presse "Le Réveil (éditeur du quotidien "Le Nouveau Réveil" et du bihebdomadaire "VIP Mag" qui achève par intérim le mandat de son prédécesseur, mon frère et complice Amédée Assi, comme votre candidat. Durant ces quelques mois d’intérim commencé au mois de décembre 2016, vous avez, sous sa houlette, réussi à crédibiliser "L’école du GEPCI", à réinstaurer "La Tribune du GEPCI", à faire monter les financements du FSDP aux entreprises de presse, à mettre en chantier le Portail web du GEPCI, la future structure de distribution des journaux ... Il va sans dire que c’est bien parce que Patrice Yao a bien assuré cet intérim d’Amédée Assi depuis des mois que vous avez bien voulu proposer sa candidature, afin qu’avec lui devant, vous paracheviez le travail que vous avez si bien abattu en si peu de temps. Je voudrais, au nom du Groupe "Le Réveil", au nom de tous ses travailleurs et en mon nom personnel, vous dire merci, grand merci pour cette marque de confiance qui rejaillit de la façon la plus positive sur le groupe de presse que j’ai fondé depuis 2001.

D’aucuns pourraient se demander qu’au moment où le bureau du GEPCI choisit à l’unanimité Patrice Yao comme candidat, qu’en disent Denis KAH Zion et le Groupe de presse "Le Réveil". Eh bien, chers frères du GEPCI, je voudrais vous rassurer que c’est avec fierté et reconnaissance que nous accueillons votre désir de faire de notre collaborateur le futur 3ème président démocratiquement élu du GEPCI. Et les raisons de cette satisfaction sont nombreuses. Quoi qu’il ne soit pas facile de parler de soi-même puisque Patrice Yao est une autre partie de nous-mêmes et une partie de l’ensemble de nos travailleurs du "Nouveau Réveil", de "VIP Magazine", nous sommes à l’aise de dire haut et fort que l’homme que vous avez choisi est un homme de devoir. Oui, un journaliste convaincu de ce que le métier peut bel et bien nourrir son homme, pour peu qu’on y mette du sien et du sérieux. C’est au nom de cette conviction qu’il s’est totalement engagé depuis que nous collaborons avec lui dans le sens de l’excellence dans la pratique du métier. Patrice Yao a pour lui la détermination et surtout l’intelligence et l’esprit fertile quand il s’agit de booster l’ensemble du groupe de presse dans lequel il évolue. Il peut avoir ses défauts (et Dieu sait qu’en tant qu’humain, il en a), mais il excelle dans le rassemblement et dans la conduite des hommes dans les moments les plus difficiles et incertains. Patrice Yao nous a démontré qu’il est un leader innovateur et aussi l’ami de tous. Je souhaite que, l’ayant choisi, vous lui serviez de bouclier, de socle et aussi de canaux afin de mener à bien la mission que vous lui confierez le 25 novembre. Par ailleurs, le GEPCI, outre le management et la gestion stratégique des entreprises de presse, est en passe de devenir une véritable vitrine de la démocratie, à travers laquelle les patrons de presse donnent une leçon politique à la classe politique: Ma candidature pour mon deuxième mandat en 2008 à la présidence du Gepci a été suscitée et soutenue par Sokouri Bohui, patron du groupe La Refondation du FPI ("Notre Voie") et par Mme Nady Bamba, épouse du Président Laurent Gbagbo et propriétaire du groupe de presse Cyclone ("Le Temsp"). J’avais obtenu en son temps 100% des voix des éditeurs de la presse dite "Bleue". Et c’est unis et solidaires que les éditeurs de presse ont glané des lauriers et ont fini par s’imposer. Les résultats du GEPCI lors de mes deux mandats étaient les résultats d’un travail de groupe, le fruit de l’engagement d’une équipe très soudée. Aujourd’hui encore, 9 ans après, l’histoire semble se répéter. Notre frère Ousmane Sy Savané, directeur général du groupe "Cyclone" (FPI), est le directeur de campagne de Patrice Yao, directeur général du Groupe "Le Réveil" (PDCI-RDA). Nous devons saluer et encourager cette haute vision de la solidarité dans la corporation. Car, bien que de lignes éditoriales opposées, les éditeurs s’efforcent, chaque fois, de s’unir quand il s’agit des intérêts communs. C’est ensemble et surtout soudés derrière le leitmotiv commun que vous réussirez le challenge de faire du GEPCI une plateforme qui redonne à la presse et aux travailleurs de la presse la place qui est véritablement la leur dans notre société en perpétuelle mutation. Je sais que vous le pouvez et vous le ferez. Tout le mal que je souhaite à Patrice Yao, c’est de réussir sa mission et de placer la barre très haut bien au-delà de là où les fondateurs du GEPCI, feu Nady Rayess, Sangaré Abdoulaye, Méité Sindou, Mme Simone Hué Lou, Ousmane Savané, Hamidou Fomba, Amédée Assi Adon, feue Mme Coumba, Lucien Agbia, Denis KAH Zion que nous sommes, l’avions placé.

Je vous remercie.

Denis KAH ZION
Président Fondateur du "Groupe Le Réveil"
Commentaires


Comment