Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Discours du ministre de l’économie lors de la cérémonie officielle de lancement du projet d’appui à la gestion économique (PAGEF)
Publié le jeudi 23 novembre 2017  |  Ministères
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie officielle de lancement du projet d`appui a la gestion économique (PAGEF)
Mercredi 22 novembre 2017. Abidjan. Le ministre de l’économie et des finances, Adama Koné préside la cérémonie officielle de lancement du projet d`appui a la gestion économique (PAGEF).
Comment


• Monsieur le Directeur Général du Bureau Régional de Développement et de Prestations de Service pour l’Afrique de l’Ouest, Représentant Monsieur le Président de la Banque Africaine de Développement ;
• Mesdames et Messieurs les Directeurs de Cabinet ;
• Monsieur l’Inspecteur Général des Finances ;
• Mesdames et Messieurs les Conseillers ;
• Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux et les Directeurs Centraux ;
• Chers amis de la Presse ;
• Honorables invités, Mesdames et Messieurs ;
C’est avec un plaisir renouvelé que je prends la parole ce jour, à cette cérémonie officielle de lancement du Projet d’Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF).
Je voudrais, à cette occasion, exprimer toute la reconnaissance du Chef de l’Etat, son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et du Gouvernement Ivoirien, au Groupe de la BAD pour son appui constant et soutenu au développement économique et social de notre pays la Côte d’Ivoire.
C’est également le lieu de saluer la présence remarquée de toutes ces personnalités qui en dépit de leur calendrier extrêmement chargé, ont tenu à participer à cette cérémonie.
Il me plait d’associer à ces remerciements, tous les acteurs aussi bien au niveau de la Banque que de la partie nationale, qui n’ont ménagé aucun effort pour que cette cérémonie soit un succès.
Distingués invités, Mesdames et Messieurs,
Dans le but de répondre efficacement aux nouveaux défis budgétaires et économiques et assurer le financement efficace de sa politique de développement économique et social, la Côte d’Ivoire, à l’instar de nombreux pays africains, s’est engagé à améliorer la gestion des finances publiques pour la rendre plus performante et conforme à ses principes.

Dans cette dynamique, le Gouvernement, avec l’appui des Partenaires Techniques et Financiers, s’est doté d’un schéma directeur de la réforme des finances publiques sur la période 2014-2016.
La mise en œuvre de ce Schéma Directeur des Finances Publiques a permis d’exécuter plusieurs réformes qui ont porté essentiellement, sur le renforcement du cadre législatif et réglementaire de gestion des finances publiques, le renforcement de la transparence dans la gestion des finances publiques, l’optimisation de l’allocation des ressources, l’amélioration de la traçabilité et du contrôle de l’exécution budgétaire et l’amélioration du cadre réglementaire des marchés publics.
Toutefois, les difficultés de mobilisation des ressources financières n’ont pas permis une réalisation efficace et efficiente des actions de ce schéma directeur.
C’est en réponse à cette contrainte que le Ministère de l’Economie et des Finances a sollicité et obtenu du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), un appui institutionnel pour le financement d’un programme de renforcement des capacités des administrations économiques et financières et des structures de contrôle des finances publiques dénommé Projet d’Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF).
Ce projet dont l’objectif global est d’optimiser la mobilisation des ressources budgétaires et renforcer le cadre de gestion de la dépense publique, devra à terme contribuer à la mise en œuvre efficace et efficiente du Plan National de Développement 2016-2020.
Le financement total du PAGEF s’élève à 15,968 milliards de Francs CFA dont :
- 13,456 milliards de FCFA au titre de quatre accords de financement de la BAD ;
- 1,640 milliards de FCFA au titre de la contrepartie de cofinancement ; et
- 872 millions FCFA au titre de la contrepartie hors cofinancement.

Les quatre accords de financement de la BAD se présentent comme suit :
- un prêt du Fonds d’Appui à la Transition (FAT) d’un montant de 9 612 000 Unités de Compte soit 7, 885 milliards de FCFA ;
- un don du Fonds d’Appui à la Transition (FAT) d’un montant de 28 000 Unités de Compte, soit 22, 97 millions de FCFA ;
- un prêt du Fonds Africain de Développement (FAD), d’un montant de 6 550 000 Unités de Compte, soit 5,373 milliards de FCFA ;
- un don du Fonds Africain de Développement (FAD) d’un montant de 212 628 Unités de Compte, soit 174, 429 millions de Francs CFA.

Honorable participants ;
La BAD s’est toujours positionnée comme un partenaire privilégié de la Côte d’Ivoire.
Au sortir de la crise post-électorale de 2011, cette institution financière a accordé, à la Côte d’Ivoire, un appui financier d’un montant de 100,50 millions d’UC, soit près de 73 milliards de FCFA à travers le Programme d’Urgence pour la Restauration des Services Sociaux et Administratifs de Base (PURSSAB). Ce soutien financier a fortement contribué à combler le déficit budgétaire de 2011 et à mettre en œuvre les interventions urgentes au niveau des services sociaux de base ainsi que pour la restauration de la paix et la cohésion sociale.
C’est d’ailleurs, la mise en œuvre satisfaisante du volet renforcement des capacités (RENFCAP) de ce programme PURSSAB qui a motivé la BAD à accéder à la requête du Ministère de l’Economie et des Finances en vue de la mise en place de cet appui institutionnel PAGEF qui nous réunit ce jour.
Par ailleurs, le PAGEF constitue le premier appui technique et financier de la Côte d’Ivoire pour la mise en œuvre du schéma directeur de la réforme des finances publiques depuis son adoption en 2014.
Nous espérons que cet appui sera un catalyseur des appuis des autres partenaires Techniques et Financiers pour la mise en œuvre du schéma directeur de la réforme des finances publiques dont le plan d’actions 2017-2019 vient d’être élaboré.

Mesdames et Messieurs,
Le projet PAGEF qui vise à contribuer au renforcement de la qualité des institutions et de la gouvernance à travers le renforcement des capacités des administrations économiques et financières et des structures de contrôle des finances publiques, a connu une évolution durant sa phase de préparation.
Ainsi suite à des requêtes supplémentaires, ses domaines ont été notamment élargis : (i) au suivi-évaluation du PND et des politiques publiques, à la rationalisation des investissements publics et au recensement des entreprises industrielles ; (ii) à la budgétisation sensible au genre ; et enfin, (iii) au renforcement de l’opérationnalité du Système Intégré de Gestion des Fonctionnaires et Agents de l’Etat (SIGFAE).
Ce projet devra en outre permettre à la Côte d’Ivoire de faire face à plusieurs défis, notamment :
- la mobilisation des recettes budgétaires pour le financement du PND 2016-2020 dont le coût total des investissements programmés est estimé à 30.000 milliards de F.CFA ;
- la gestion optimale de la dette publique ;
- la finalisation de la transposition des directives de l’UEMOA en matière de gestion des finances publiques et la mise à niveau des capacités des ressources humaines dans ce nouveau cadre de gestion des dépenses publiques ;
- l’efficacité du dispositif national de suivi-évaluation du PND 2016-2020 et du mécanisme national de préparation du budget d’investissement de l’Etat.



Honorables invités, Mesdames et Messieurs,
Ce nouveau financement témoigne de la confiance renouvelée de la BAD à la Côte d’Ivoire, qui sous l’impulsion de SEM le Président de la République, s’est résolument engagée sur les sentiers du développement économique et social.
Je voudrais profiter de cette occasion pour inviter les bénéficiaires de ces ressources à s’impliquer pleinement dans les activités, afin d’en tirer le maximum de profit.
Pour ma part, je puis vous assurer que le Gouvernement ivoirien prendra toutes les dispositions nécessaires pour une utilisation transparente et efficiente des ressources mises à sa disposition.
C’est sur ces mots que je déclare le lancement officiel du Projet d’Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF).

Je vous remercie de votre aimable attention.

Adama KONE
Commentaires


Comment