Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lancement de l’unification des Recherches / Abou Messou Pierre, chercheur : “il faut croire en Dieu”
Publié le lundi 27 novembre 2017  |  L'Héritage
Comment


Le Mardi 21 Novembre 2017 au siège de l’Association de l’Unification des Recherches (AURGMPS) sis à Abobo-Avocatier, un dîner a été organisé en vue du lancement de l’opération 2018 dont le thème est « L’innovation et l’unification des recherches en milieu africain ». A cette occasion, Abou Messou Pierre, président de ladite association a expliqué pourquoi il faut croire en Dieu. En introduction, le conférencier et président de ladite association a indiqué que les hommes de recherches pensent au bon côté des choses, c’est-à-dire qu’ils sont optimistes. Ils ne voient pas le mal partout, ils ont une façon différente de voir les choses, les circonstances et les évènements. En outre, ils ont une connaissance profonde de leur valeur et un langage positif.

Poursuivant son enseignement, le conférencier Abou Messou Pierre a précisé que les hommes de recherches sont également des hommes d’espoir, ils assument leurs responsabilités face à leur désir, ils ne blâment pas les autres de leurs malheurs ou de leurs difficultés, ils n’accusent pas. Ce sont également des hommes de vision qui fixent leurs attentes sur la parole de Dieu. Ils sont capables de voir au-delà de la position qu’ils occupent aujourd’hui, ils ne sont pas impressionnés par les circonstances, ils se caractérisent surtout par l’obéissance et sont prêts à faire ce que Dieu leur recommande. Parler éventuellement d’innovation et d’unification en milieu africain, c’est en fait parler d’un changement et accepter de comprendre les choses positivement. Selon lui, ‘’si nous accordons un grand respect à la propriété intellectuelle, alors nous contribuons à l’avènement d’un monde meilleur’’. Pour terminer, dit-il : « l’association d’unification des recherches (AURGMPS) veille au changement qui s’inscrit dans une dynamique d’appropriation thérapeutique sur laquelle se concentrent la connaissance et le savoir de l’activité entrepreneuriale. Elle exige également la prise en compte des conditions particulières de risque et d’incertitude, ainsi que de la nécessité de trouver de nouveaux moyens de mobilisation des facteurs de production et d’approvisionnement. »
Correspondance particulière
Commentaires


Comment