Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le ministre Sangafowa Coulibaly plaide pour la modernisation de la cacaoculture
Publié le mardi 28 novembre 2017  |  AIP
6e
© Ministères par DR
6e Forum des Affaires UE-Afrique: Panel sur le potentiel de la chaîne de valeur du cacao pour l`agriculture et les zones rurales en Afrique
Invité à se prononcer sur les Opportunités d`investissement dans la chaîne de valeur du cacao en Afrique de l`Ouest, dans le cadre du 6e Forum des Affaires UE – Afrique, le Ministre de l’Agriculture et du Développement rural Mamadou Sangafowa Coulibaly a plaidé pour la modernisation de l’agriculture et notamment la cacaoculture,
Comment


Abidjan – Intervenant en tant qu’orateur principal sur les ‘’Opportunités d'investissement dans la chaîne de valeur du cacao en Afrique de l'Ouest’’, à une session initiée lundi en marge du 6ème Forum des Affaires Union Européenne – Afrique (EABF), le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, a plaidé pour la modernisation de l’agriculture et notamment la cacaoculture.

La cacaoculture constitue l’un des secteurs les plus sûrs pour offrir des opportunités aux jeunes africains, estime Sangafowa Coulibaly pour qui il faut faire en sorte de rendre cette agriculture rentable pour le producteur. ‘’Tant que le producteur ne reçoit que moins de 4% de ce que paie le consommateur final, il y aura toujours des problèmes’’, a-t-il fait observer.

Pour le ministre ivoirien, également président de la Conférence des ministres de l’Agriculture - région Afrique pour la FAO, réussir le pari de la modernisation de l’agriculture nécessite le concours du secteur privé.

Evoquant le phénomène d’immigration irrégulière vers l'Europe qui fait l’actualité, Sangafowa Coulibaly a affirmé que si l’on veut lutter efficacement contre ce fléau, il faut investir dans l’agriculture afin de la rendre plus attractive. Ce qui pourra motiver les jeunes à s’intéresser à ce secteur primordial pour le continent.

L’Union européenne (UE) et la Coopération allemande se sont engagées à appuyer la Côte d’Ivoire dans sa politique de modernisation de l’agriculture en général et particulièrement la filière cacao.

Ainsi, au nom de la Commission européenne, M. Régis Meritan, le responsable du secteur de la croissance agricole, a indiqué que pour que les jeunes s’intéressent à la cacaoculture, il convient de moderniser la pratique afin de permettre d’accroître les revenus agricoles.

Cette session, organisée au Palais de la culture, à Treichville (Abidjan Sud), avait pour but de susciter la réflexion sur le potentiel de la chaîne de valeur du cacao pour l'agriculture et les zones rurales en Afrique afin de générer des revenus, des emplois et des perspectives d'avenir pour la jeunesse africaine.

Co-organisée avec le ministère allemand des Affaires étrangères, elle est étroitement liée aux engagements et résultats attendus des acteurs clés de l'Initiative Compact G20 pour l'Afrique pour l'emploi des jeunes ruraux, ainsi que du prochain sommet UA-UE traitant de "Transformer l'agriculture africaine". La session guidera progressivement la formation d'une alliance euro-africaine pour des chaînes de valeur du cacao durables et inclusives.

cmas
Commentaires


Comment