Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Cérémonie de signature d’un accord de partenariat pour les investissements entre la Côte d’Ivoire et l’Allemagne : discours du ministre Adama Koné
Publié le mercredi 29 novembre 2017  |  Ministères
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de signature d’un accord de partenariat pour les investissements entre la Côte d’Ivoire et l’Allemagne
Mardi 28 novembre 2017. Abidjan. Signature de l’Accord de Partenariat pour la promotion des investissements privés et pour le développement économique durable dans le cadre du Compact du G20 avec l’Afrique.
Comment


¬ Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères de la Tunisie ;
¬ Monsieur le Représentant personnel de la Chancelière fédérale allemande pour l’Afrique, Délégué du Ministère fédéral de la Coopération Economique et du Développement pour l’Afrique ;
¬ Monsieur le Directeur régional pour l’Afrique, du Ministère fédéral des Affaires étrangères ;
¬ Monsieur le Chef de Division pour l’Afrique de l’Ouest, du Ministère fédéral de la Coopération Economique et du Développement ;
¬ Monsieur le Conseiller, Chef de Mission Adjoint, de l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire ;
¬ Monsieur le Directeur de Cabinet ;
¬ Mesdames et Messieurs les Conseillers Techniques ;
¬ Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, Directeurs Centraux et Chefs de Service ;
¬ Chers amis de la Presse ;
¬ Mesdames et Messieurs ;

Je me réjouis de prendre la parole cet après-midi, à l’occasion de la signature de l’Accord de Partenariat pour la promotion des investissements privés et pour le développement économique durable dans le cadre du Compact du G20 avec l’Afrique.

Je voudrais saisir cette opportunité pour remercier, au nom de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, la République Fédérale d’Allemagne, partenaire important avec lequel notre pays entretien d’excellents rapports.

Je voudrais particulièrement remercier le Représentant personnel de la Chancelière fédérale pour l’Afrique, Délégué du Ministère fédéral de la Coopération Economique et du Développement pour l’Afrique, Monsieur Günter NOOKE ainsi que la délégation qui l’accompagne pour la parfaite collaboration qui a prévalu entre nos équipes respectives, afin de parvenir à la signature de cet Accord de Partenariat.

J’associe à ces remerciements, Monsieur Khemaies JHINAOUI, Ministre des Affaires Etrangères de Tunisie pour sa présence effective à cette rencontre.

Mesdames et Messieurs,

La présente cérémonie de signature d’Accord se tient en marge du sommet Union Européenne / Union Africaine (UE/UA) qui se déroulera, ici à Abidjan, du 29 au 30 novembre 2017, sur le thème « Investir dans la jeunesse pour un développement durable ».

Ce sommet s’articulera autour des défis communs auxquels sont confrontés les deux continents, tels que la paix et la sécurité, et autour d’intérêts communs, notamment la recherche d’une croissance durable inclusive et créatrice d’emploi pour les jeunes.

Cet important rendez-vous d’échanges témoigne, une fois encore, de la confiance renouvelée en la Côte d’Ivoire, qui sous l’impulsion de Son Excellence Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire, s’est résolument engagée sur le chemin de l’émergence.
A cet égard, je voudrais saluer à sa juste valeur l’appui constant du Gouvernement allemand dans le processus de reconstruction et de développement de la Côte d’Ivoire.

En effet, de 2001 à ce jour, le Gouvernement allemand, à travers la KFW, a accordé des financements à notre pays, pour un montant total de 226 222 220,75 Euros soit 148 392 049 256 francs CFA, destinés à des secteurs clés notamment, l’agriculture, l’éducation, la santé, le transport et l’hydraulique villageoise.

Le présent Accord est le tout premier, entre la Côte d’Ivoire et l’Allemagne, dans le cadre du programme Compact des pays du G20 avec l’Afrique et porte sur un financement d’un montant de 100 millions d’Euros, soit environ 65,5 milliards, à travers le BMZ.

Ce financement est constitué de dons d’un montant de 15 millions d’Euros soit 9,8 milliards de francs CFA et de prêts concessionnels d’un montant de 85 millions d’Euros soit 55,7 milliards de francs CFA.


Mesdames et Messieurs,

Ces ressources vont contribuer à la mise en œuvre de projets et programmes dans le secteur des énergies renouvelables en vue de l’efficacité énergétique avec plusieurs composantes à savoir, notamment :

1. l’extension, le renforcement et la modernisation du réseau de transmission pour accueillir des capacités de production supplémentaires, tirées à base d’énergies renouvelables, en vue de la stabilité du réseau, la réduction des pertes techniques et non techniques et l’augmentation des taux d’électrification dans les zones défavorisées à ce jour ;
2. la promotion de capacités supplémentaires de production d’électricité à base d’énergies renouvelables ;
3. le refinancement d’institutions financières en vue de permettre des investissements privés des Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique ;
4. le soutien de la formation professionnelle en matière d’énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

L’ensemble des composantes de ce financement est en cohérence avec les objectifs de développement de la Côte d’Ivoire déclinés à travers le Plan National de Développement (PND 2016 – 2020) et les Accords de Paris sur l’environnement.

En effet, pour la Côte d’Ivoire qui aspire à l’émergence à l’horizon 2020, l’une des priorités du Gouvernement au niveau du secteur de l’énergie est le développement de la production d’électricité et l’extension des réseaux électriques pour permettre l’accès de tous les citoyens à l’approvisionnement en électricité.

Le Gouvernement s’est, en outre, engagé à la COP21, à accroître sur son territoire la part des énergies renouvelables, y compris les grands barrages hydrauliques, dans la production d’électricité.

L’objectif est de faire passer la part hors hydroélectricité, de moins de 1 % en 2017 à 16 % en 2030.

Il convient de constater que les défis énergétiques de la Côte d’Ivoire sont importants. C’est pourquoi, nous apprécions la célérité avec laquelle nos deux Gouvernement ont signé à Berlin, la déclaration d’entente dans laquelle ils manifestent leur intention de renforcer leur coopération dans les domaines de l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique, au titre de la contribution bilatérale de l’Allemagne au programme Compact du G20 avec l’Afrique.

Mesdames et Messieurs,

Le programme Compact nécessite la mise en œuvre d’importantes réformes visant à renforcer le cadre macroéconomique, à améliorer le climat des affaires et à développer un cadre propice de financement.



Sur tous ces points, je puis vous assurer que la Côte d’Ivoire a fait des avancées notables et est donc entièrement disposé, à mettre en œuvre l’Initiative Compact du G20 avec l’Afrique.

Au titre du secteur de l’énergie, des réformes structurelles sont en cours pour le rendre plus performent et à même de soutenir durablement l’économie. C’est d’ailleurs l’une des mesures prioritaires du Programme Economique et Financier (PEF) que la Côte d’Ivoire a signé avec le Fonds Monétaire International (FMI).

Monsieur le Représentant personnel de la Chancelière fédérale pour l’Afrique ;
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais vous assurer de notre détermination à mettre en œuvre avec satisfaction tous les engagements de l’Accord de Partenariat pour la promotion des investissements que nous signons aujourd’hui.


Le Gouvernement fera un suivi particulier de la bonne utilisation des fonds qui seront mis à la disposition des bénéficiaires qui seront retenus pour la mise en œuvre des projets et programmes définis d’accord partie.

C’est sur cet engagement que je voudrais clore mon propos, en renouvelant mes remerciements à Monsieur le Représentant personnel de la Chancelière fédérale pour l’Afrique et au Gouvernement Allemand pour son appui constant.

Vive la coopération entre la République de Côte d’Ivoire et la République Fédérale d’Allemagne.

Je vous remercie.
Commentaires


Comment