Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Deux contrats de C2D signés entre la Côte d’Ivoire et la France
Publié le jeudi 30 novembre 2017  |  AIP
Deux
© AFP par dr
Deux contrats de C2D signés entre la Côte d’Ivoire et la France
Comment


Le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français Emmanuel Macron ont lancé jeudi les travaux de la ligne 1 du Métro d’Abidjan, d’un coût global de 918,34 milliards Fcfa, devant relier la ville d’Anyama (Banlieue Nord d’Abidjan) à la commune abidjanaise de Port-Bouët, dans le Sud de la capitale économique ivoirienne.

Le chantier du Métro d’Abidjan s’étend sur une distance de 37,5 Km et comprend 20 stations, 21 ponts rail-route, un pont viaduc sur la lagune Ebrié, 40 passerelles piétonnes. Exécuté par un consortium comprenant les entreprises Bouygues Travaux publics, Alstom et Colas Rail, il mobilisera 2.000 travailleurs.

Le Métro d’Abidjan devrait permettre de transporter à terme "530.000 personnes par jour, 180 millions de voyageurs par an entre le Nord et le sud d’Abidjan", a indiqué le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, soulignant que ce ‘’métro bénéficiera de toutes les technologies modernes’’. La seconde ligne partira de Yopougon à Bingerville, de l’Ouest à l’Est de la capitale économique ivoirienne.

‘’La France vous a proposé une offre de financement sans précédent 1,4 milliard d’Euros. Jamais une telle offre n’a été proposée au démarrage des travaux d’un train urbain’’ a expliqué le président français, Emmanuel Macro,ajoutant que ‘’c’est le signe de la confiance’’ qui lie les deux pays.

"Nous sommes à la fois heureux et fiers d’être aujourd’hui des témoins privilégiés du lancement des travaux de réalisation de la ligne 1 du Métro d’Abidjan (...). Avec une première ligne qui partira d’Anyama à Port-Bouët", du Nord au Sud d’Abidjan, a dit pour sa part le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné dans le document de présentation du projet remis à la presse.

La réalisation de ce train urbain vise à décongestionner le District d’Abidjan dont le nombre d’habitants est estimé à près de 5 millions, et de fluidifier les déplacements dans cette mégapole qui ambitionne d’être un hub régional de transit.

Comme la plupart des grandes villes, Abidjan connaît des embouteillages qui bloquent les axes principaux, occasionnant des pertes de temps surtout aux heures de pointe. Le Métro d’Abidjan va considérablement fluidifier le trafic urbain.

La première phase des travaux (station Anyama Sud - Station Marcory VGE) devrait être achevée mi-2022. La mise en service de l’ensemble de la ligne "Anyama centre - station aérocité" est prévue pour la mi-2023.

Le projet a été discuté entre le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français le 11 juin 2017 à l’Élysée. Le financement du métro d’Abidjan est l’un des premiers actes forts de coopération entre Paris et Abidjan depuis l’élection de Macron à la présidence française.

PIG/ap/ls/APA
Commentaires

Dans le sous-dossier