Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

L’ex-député Gnangbo Kacou interpellé au corridor de Noé, puis conduit à Abidjan
Publié le vendredi 1 decembre 2017  |  APA
Présidentielle
© Abidjan.net par Atapointe
Présidentielle 2015: Gnangbo Kacou annonce sa candidature
Au cours de la conférence de presse qu`il a donné le mercredi 8 avril 2015, l`honorable Gnangbo Kacou, député indépendant d`Assinie et Etuéboué a déclaré sa candidature à la prochaine élection présidentielle.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - L’ex-député ivoirien, Gnangbo Kacou a été interpellé vendredi dans la matinée au corridor de la ville de Noé (à la frontière du Ghana) par les autorités policières de ladite ville, puis conduit à son domicile de Cocody dans l’Est d’Abidjan, a appris APA auprès de l’entourage de l’ancien député d’Adiaké ( Sud-Est du pays).

Cette interpellation de l’ancien parlementaire intervient au moment où il devrait entamer une marche de 195 kilomètres devant partir de la ville de Noé ce vendredi pour se terminer à Abidjan le 18 décembre prochain.

Cette marche dénommée « la longue marche du pardon », avait annoncé M. Gnangbo en début de semaine au cours d’une conférence de presse, a pour objectif « de demander pardon aux ivoiriens en général et au président de la république en particulier ».

L’ex-candidat malheureux à la présidentielle ivoirienne de 2015 entend particulièrement demander pardon au président ivoirien à l’effet d’obtenir de celui-ci, « la libération des détenus politiques, le retour des exilés politiques et la suspension du procès à la Haye de l’ancien président Laurent Gbagbo».

« Je suis franc et sincère dans mon approche car nous sommes tous coupables de la crise ivoirienne. Je souhaite que le président Ouattara sache qu’il doit faire un grand geste en faveur de nos parents détenus politiques », avait notamment expliqué M. Gnangbo.

PIG/lb/ls
Commentaires


Comment