Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Sommet UA-UE: Jeannot Ahoussou-Kouadio ouvre le 1er Forum des gouvernements locaux Afrique-Europe
Publié le vendredi 1 decembre 2017  |  Abidjan.net
5e
© Abidjan.net par DA
5e Sommet UA-UE: 1er Forum des gouvernements locaux Afrique-Europe
27- 28 novembre 2017. Abidjan. Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), le Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE) et PLATFORMA, ont pris part au 1er Forum des gouvernements locaux Afrique-Europe à Abidjan. Le 5e Sommet UA-UE se pressentait comme une opportunité pour les gouvernements locaux et régionaux de réaffirmer leur volonté commune à promouvoir une nouvelle dynamique politique.
Comment


En prélude au Sommet UA-UE d’Abidjan, les Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), le Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE) et PLATFORMA, ont organisé le 1er Forum des gouvernements locaux Afrique-Europe à Abidjan du 27 au 28 novembre. Jeannot Ahoussou-Kouadio, président de l’assemblée des régions et des districts de Côte d’Ivoire a procédé au lancement du forum. Nous vous proposons l’intégralité de son adresse.

Monsieur le Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Chef du Gouvernement ;

Monsieur Sidiki DIAKITE, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité de Côte d’Ivoire ;

Mesdames et Messieurs les Ministres ;

Monsieur NEVEN MIMICA, Commissaire pour la Coopération et le Développement de l’Union Européenne ;

Madame Minata SAMATE CESSOUMA, Commissaire pour les Affaires Politiques de la Commission de l’Union Africaine ;

Monsieur Stephano BONACCINI, Président de la Région Emilie-Romagne, Président du CCRE ;

Monsieur MPHO Parks TAU, Président de « Cités et Gouvernements Locaux Unis » (CGLU) ;

Mesdames et Messieurs les Présidents des Gouvernements régionaux et locaux ;

Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires au développement ;


Mesdames et Messieurs ;
…….
C’est avec une joie particulièrement grande que je prends la parole ce jour, lundi 27 novembre 2017, ici au Sofitel Hôtel Ivoire au nom de l’ensemble des élus locaux ivoiriens regroupés au sein de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) dirigée par mon frère, le Ministre d’Etat Gilbert Kafana KONE et au sein de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) que j’ai l’honneur de diriger.

Je puis le dire, en effet, c’est une grande fierté pour la Côte d’Ivoire, notre beau pays et pour les populations ivoiriennes, et surtout pour les Gouverneurs de Districts, les Présidents de Conseils régionaux, les Maires, les Conseillers de Districts, les Conseillers régionaux et Conseillers municipaux d’accueillir, aujourd’hui, le premier forum Afrique-Europe des Gouvernements locaux et régionaux.

Nous nous félicitons de la tenue de cet important évènement qui rassemble des compétences et des expertises variées d’Afrique et d’Europe issues principalement des collectivités territoriales, en vue de porter la voie des gouvernements locaux sur des questions assez diverses et variées qui touchent au bien- être de nos populations.

Je veux donc, au nom des élus locaux ivoiriens, rendre hommage à Monsieur le Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Chef du Gouvernement non seulement pour sa présence distinguée mais également pour celle des autres Ministres ivoiriens.

Votre présence, Excellence, traduit le soutien du Gouvernement ivoirien, et, à travers vous, celle du Président de la République aux questions touchant à la décentralisation et au développement local en tant que vecteurs de transformation socio-économique.

Les élus ivoiriens et leurs homologues africains et européens me chargent de vous prier de transmettre au Président de la République, SEM Alassane OUATTARA leur remerciement pour avoir accepté que se tienne, en marge du cinquième sommet Union Africaine-Union Européenne, le présent forum Afrique-Europe des Gouvernements locaux et régionaux.

Je tiens, par ailleurs, à saluer l’ensemble des personnalités africaines et européennes qui nous font l’amitié de tenir cette importante rencontre ici, à Abidjan, perle des Lagunes.

Nos salutations s’adressent en particulier à Monsieur NEVEN MIMICA, Commissaire pour la Coopération et le Développement de l’Union Européenne et, à travers lui, à l’ensemble des autorités de la Commission de l’Union Européenne.

Je tiens également à rendre hommage à Madame Minata SAMATE CESSOUMA, Commissaire pour les Affaires Politiques de la Commission de l’Union Africaine et à l’ensemble des autorités de la Commission de l’Union Africaine.

Je n’oublie pas aussi de saluer Monsieur MPHO Parks TAU, Président de « Cités et Gouvernements Locaux Unis » (CGLU), ainsi que nos amis de PLATFORMA dont les structures ont joué un rôle majeur dans l’organisation du présent forum.

Bien évidemment, je tiens à saluer et à remercier l’ensemble des élus locaux et représentants des gouvernements régionaux et locaux, pour avoir accepté de venir ici à Abidjan, mener la réflexion sur les enjeux majeurs du développement.

Au nom de mes pairs, élus locaux ivoiriens et en mon nom personnel, je veux vous souhaiter le traditionnel AKWABA, c’est-à-dire la cordiale bienvenue à toutes et à tous. L’Afrique vous accueille, la Côte d’Ivoire vous reçoit. Je vous souhaite également de trouver le temps, en marge des travaux, pour découvrir l’hospitalité et la chaleur humaine propre à la tradition ivoirienne ainsi que les diverses merveilles, notamment culturelles qui s’offrirons à vous

Pour les élus locaux ivoiriens, en offrant à l’Afrique et à l’Europe le cadre de ce forum d’échanges, la Côte d’Ivoire donne ainsi l’occasion aux élus des Gouvernements sous nationaux, l’occasion de contribuer à la recherche des solutions aux principales problématiques qui seront au cœur du sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement, à savoir notamment la question de la jeunesse, la paix et la sécurité, la migration et la mobilité humaine, la création d’emplois, les investissements, mais également le changement climatique et l’accès à l’énergie.

Il s’agit donc là d’une formidable occasion pour les élus locaux d’Afrique et d’Europe d’engager le dialogue, en prenant en compte les spécificités de contextes, de législations et les contraintes propres à chaque continent.

Mais, surtout, et c’est cela le plus important, notre rencontre devra aider à formuler une vision commune du rôle des gouvernements régionaux et locaux dans la gestion de nos territoires et la prise en compte des besoins fondamentaux de nos populations, dans la transformation structurelle de nos sociétés, dans la prise en compte des principales problématiques auxquelles nos populations sont confrontées.
Il s’agit des questions de financement du développement, de la place accordée aux gouvernements sous nationaux dans la gestion des dossiers comme les ODD, l’emploi et l’insertion des jeunes ainsi que le développement durable.

Ce forum devra également être l’occasion pour toutes les autorités issues des gouvernements sous nationaux de réaffirmer, de façon claire et précise, que la réflexion et les décisions sur le futur de l’humanité, notamment sur la jeunesse en tant que moteur de développement durable, sur le financement du développement local et le bien-être de nos populations, ne peuvent se faire qu’en les impliquant de façon active.
Monsieur le Premier Ministre ;
Mesdames et Messieurs les Ministres ;
Mesdames et Messieurs les élus ;
Honorables participants ;

Nous sommes ici réunis parce que, toutes et tous autant que nous sommes, nous souhaitons démontrer le rôle important des gouvernements régionaux et locaux en tant qu’acteurs de développement, afin de proposer des solutions dans la gouvernance de nos sociétés mais également sur des questions transversales.

Celles-ci concernent notamment le dialogue politique et la redéfinition des orientations stratégiques du partenariat Union Africaine-Union Européenne, la coopération entre nos deux continents à l’échéance de l’Accord de Cotonou, signé entre les 79 États du groupe ACP et les 28 pays de l’Union européenne, tout comme l’immigration et ses conséquences désastreuses, le développement durable, les Objectifs de Développement Durable.

La question de l’investissement dans la jeunesse pour un avenir durable qui est au centre du cinquième sommet Union Africaine-Union Européenne des 29 et 30 novembre 2017, devra trouver également un écho favorable au cœur de nos échanges, puisque la jeunesse est l’avenir de nos collectivités territoriales, de nos sociétés, de nos pays respectifs, de nos continents et de la communauté internationale.

Pour les collectivités territoriales ivoiriennes, cette problématique est importante à plus d’un titre, dans la mesure où selon le recensement Général de la Population et de l’Habitation de 2014 (RGPH 2014), 77,7% des 23 millions d’habitants que compte la Côte d’Ivoire ont moins de 35 ans.

Mesdames et Messieurs les représentants des gouvernements régionaux et locaux

La communauté internationale nous regarde et attend que nous sortions de ce forum avec des propositions précises et concrètes sur les principales problématiques du moment.

Il nous faut, à travers les différentes tables rondes et panels ainsi que dans la déclaration des Gouvernements locaux et régionaux qui sanctionnera nos travaux, mener des réflexions fécondes qui pourront aider les Chefs d’Etat et de Gouvernement à leur sommet des 29 et 30 novembre 2017, dans leur prise de décision.

Nous, gouvernements locaux, nous voulons être des partenaires crédibles et efficaces des Etats et des organisations internationales. L’occasion nous en est donnée. Faisons-en bon usage.

C’est sur ces mots que je voudrais, au nom de l’UVICOCI et de l’ARDCI, clore mon propos. Bon travaux à toutes et à tous.

Je vous remercie.
Commentaires


Comment