Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Côte d’Ivoire/ ICASA 2017 : L’ONU/Sida déplore une réponse à double vitesse en Afrique subsaharienne
Publié le lundi 4 decembre 2017  |  AIP
19e
© Présidence par DR
19e Conférence Internationale sur le Sida et les Infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA)
Lundi 04 décembre 2017. Abidjan. La 19ème conférence internationale sur le SIDA et les IST en Afrique (ICASA) s`est ouverte à Abidjan en présence de plusieurs personnalités.
Comment


Abidjan, 04 déc (AIP)- Le directeur exécutif de l’ONU/Sida, Miche Sidibé a déploré à l’ouverture de la 19e conférence internationale sur le SIDA et les maladies transmissibles en Afrique (ICASA), lundi, à Abidjan, la réponse à double vitesse apportée à la maladie en Afrique observée à travers le contraste des résultats entre les différentes parties du continent.

« Nous ne devons plus accepter qu’il y ait une réponse à deux vitesses. L’Afrique de l’Ouest et du Centre à la traîne, cela m’attriste », a signifié notamment M. Sidibé, indiquant qu’en 2016 seulement 42% des personnes vivant avec le VIH connaissaient leur statut et 35 % des personnes vivant avec le VIH recevaient un traitement contre la maladie et que 75% des enfants vivant avec le VIH ne recevaient pas de traitement, dans ces deux zones.

« Nous devons changer cette situation. Nous devons nous pencher sur la situation pour que le plan de rattrapage devienne une réalité pour ces deux régions qui, malheureusement, son laissées pour compte », a-t-il ajouté.

Abidjan, la capitale économique ivoirienne accueille la 19ème Conférence internationale sur le SIDA et les maladies transmissibles en Afrique. L’ICASA 2017 se déroule autour du thème central : « Afrique, une approche différente vers la fin du VIH/Sida ». C’est la deuxième fois que le pays accueille la Conférence, après la 10ème édition organisée en 1997.

(AIP)

kg/akn/fmo
Commentaires


Comment