Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / Les greffiers pénitentiaires formés au logiciel "CS-Greffe amélioré" pour une gestion optimale des prisons
Publié le mardi 5 decembre 2017  |  AIP
Comment


Yamoussoukro, 04 déc (AIP) - Les greffiers pénitentiaires de Côte d’Ivoire ont entamé lundi, à Yamoussoukro un atelier de formation de trois jours, à l'utilisation de la version améliorée du logiciel "CS-Greffe en vue d'une meilleure gestion optimale des détenus et de l'administration pénitentiaire.

Dans le cadre de la gestion administrative des détenus, le législateur ivoirien a institué auprès des 34 établissements pénitentiaires un service des greffes qui était tenu manuellement par des agents pénitentiaires. En 2004, un logiciel de gestion automatisée, dénommé, CS-GREFFE", a été constitué par la Société et Services et a été installé.

Après 13 ans d'application , ce logiciel qui répondait aux besoins de l'époque, est devenu obsolète et inadapté. " La version améliorée du logiciel CS-GREFFE vise à rendre plus performant et adapté l’outil, aux besoins actuels de gestion de la détention dans les établissements pénitentiaires", à indiqué le conseiller technique du garde des Sceaux, Liliane Konan.

Le CS-Greffe est un logiciel qui permet de connaitre le statut général et des informations du détenu, y compris leur photo, de connaître le nombre de détenus, les types et la nature de détention, les voies de recours, les mutations du personnel et des détenus par cellule ainsi que l’historique du détenu. Il permet aussi aux magistrats de suivre le greffier dans la manipulation des données.

"Le CS-GREFFE redynamisé permettra aux régisseurs d'avoir en temps réel une vue d'ensemble sur la détention et de lutter contre la détention anormalement longue", a souligné le chef de cabinet du garde des Sceaux. Diané Assane a invité les participants à l’atelier à s'approprier le logiciel et demandé surtout aux greffiers pénitentiaires d’observer une bonne moralité et une probité dans les manipulations des données « très sensibles » pour la bonne gestion des détenus et des prisons.

Organisé par le ministère de la Justice et des droits de l’homme, le séminaire de renforcement de capacités des greffiers va se tenir en deux phases de trois jours, de lundi à samedi. Il s’inscrit dans le cadre du programme de modernisation de l’administration judiciaire financé par l'Union européenne et réalisé par l’Association française Prisonniers sans frontières (PR. S.F).
(AIP)
nam/fmo
Commentaires


Comment