Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Facebook lance une messagerie instantanée pour enfants
Publié le mardi 5 decembre 2017  |  LeFigaro.fr
Twitter,
© Autre presse par DR
Twitter, Facebook, Instagram: les réseaux se réforment
Samedi 18 avril 2015. Abidjan. Facebook fait la chasse aux faux «like»
Comment


Dès six ans, les plus jeunes internautes américains pourront disposer de leur propre compte Messenger. Facebook a annoncé, ce lundi 4 décembre, le lancement d'une version de son application de messagerie mobile uniquement destinée aux enfants. Réservée aux détenteurs américains d'iPhone, elle se présente comme un moyen de communication sûr, dénué de publicité et surtout, entièrement géré par les parents.
Un cadre légal strict

La possibilité d'ouvrir Facebook aux enfants est envisagée depuis plus de cinq ans, selon le Wall Street Journal. L'application finalement créée, «Messenger Kids», garde certaines fonctionnalités phare du service initial. Les plus jeunes pourront y envoyer des messages, GIFs ou stickers, passer des appels audio ou vidéo, et utiliser des filtres et masques pour améliorer leurs photos. Ils ne pourront en revanche pas réaliser de transaction financière, une option ajoutée récemment chez Messenger.

«Messenger Kids» donne aux parents le contrôle sur la création du compte de leur enfant, l'ajout d'amis et le temps passé sur l'application. Toutes ces étapes sont à approuver au préalable. Le service est dépourvu de publicité et est censé collecter un minimum de données sur les enfants. Aux États-Unis, la collecte de données personnelles des moins de 13 ans est strictement encadrée par le Children's Online Privacy Protection Act (COPPA). Elle requiert notamment l'autorisation parentale pour toute récupération d'information, aussi basique qu'un nom et une adresse email.

Pour préserver les enfants des contenus violents, perturbants, ou de toute forme de harcèlement, Messenger Kids dispose d'une option de signalement. Une fois activée, elle fait remonter l'incident aux équipes de Facebook et prévient les parents, par une notification. Une équipe de modérateurs humains a également été déployée par l'entreprise pour repérer les comportements inappropriés.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment