Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La mesure de limitation d’âge des véhicules d’occasion importés entre en vigueur en mars prochain
Publié le jeudi 7 decembre 2017  |  AIP
Importations
© Abidjan.net par P.R.
Importations de véhicules : le ministre des transports a animé une conférence de presse pour expliquer les deux décrets pris en conseil de ministres
Abidjan le 6 décembre 2017. Le ministre des transports, Amadou Koné a animé ce mercredi, une conférence de presse relativement aux deux décrets pris en conseil de ministres notamment sur la limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire et sur les durées d’exploitation des véhicules affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises.
Comment


Abidjan - Le gouvernement ivoirien a accordé trois mois, soit jusqu’à mars prochain, aux importateurs de véhicules d’occasion et aux revendeurs pour se conformer au décret portant limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire adopté mercredi en conseil des ministres, a annoncé le ministre des Transports, Amadou Koné.

Selon le ministre, ce délai vise à permettre à tous les opérateurs économiques qui ont des stocks de véhicules de les écouler et de se mettre en règle vis-à-vis de la nouvelle loi.

Le décret fixe l’âge limite des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire en fonction du type de véhicule et de l’activité à laquelle il est affecté.

Ainsi, l’âge limite des véhicules automobiles d’occasion importés, affectés au transport public de personnes ou de marchandises, est fixé à cinq ans pour les taxis, sept ans pour les minicars de 09 à 34 places, autant d’années pour les camionnettes n’excédant pas cinq tonnes, dix ans pour les cars de plus de 34 places, les camions de cinq à dix tonnes, les camions de plus de 10 tonnes. Quant à l’âge limite des véhicules de tourisme d’occasion importés, il est fixé à cinq ans à compter de la date de leur première mise en circulation à l’étranger.

Selon le gouvernement, ce dispositif vise à réduire significativement le nombre croissant d’accidents de la route ainsi que les gaz polluants qui induisent de graves problèmes de santé et nuisent considérablement à l’environnement.

De nombreux opérateurs économiques exercent dans le secteur des importateurs de véhicules d’occasion issus des pays européens ou américains qu’ils revendent à des particuliers ou des collectivités en Côte d’Ivoire, indique-t-on.

bsp/kp
Commentaires


Comment