Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Pensons positif / Evénements éco-responsables: la démarche vers la certification
Publié le jeudi 7 decembre 2017  |  Esprit
Espérant
© Autre presse par DR
Espérant ANGRA, Directeur général associé – Cabinet RÉSILIENCE
Comment


Les questions de la préservation de la planète et du bien-être social sont des préoccupations majeures depuis les années 1972. Elles ont donné naissance au concept de développement durable, jusqu’à aboutir aux Objectifs du développement durable (ODD*), puis à l’Accord** sur le Climat (pour la lutte contre le réchauffement climatique).

Par Espérant ANGRA
Directeur général associé – Cabinet RÉSILIENCE

Selon la Commission mondiale de l’Environnement (Commission Bruntland), le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

En 2050, nous serons 9 milliards d’humains à habiter la planète. Et déjà à ce jour, la Terre, notre unique mère nourricière peine à assumer l’ensemble de ses fonctions sociales, économiques et écologiques. Du fait de nombreux facteurs, notamment celui lié à la pression de la production incontrôlable de déchets, due aux rassemblements d’individus, souvent lors des événements.

Les évènements peuvent être l’occasion de « prendre du bon temps » ou de tisser des relations d’affaires ; avec l’effet et le pur plaisir du contact qui se créent. Ils ne sont toutefois pas sans conséquences. Les bons moments partagés peuvent réserver bien des problèmes le lendemain. Lorsque des personnes, et en particulier des foules, se rassemblent. Cela peut mettre à mal les ressources locales telles que l’eau et l’électricité, générer des quantités de déchets ou faire naître des tensions, du fait de différences culturelles ou d’une trop grande proximité avec le voisinage.

Souvenons-nous de la dernière édition (en Côte d’Ivoire) du Concerto pour l’indépendance. À cela, s’ajoute un autre défi : la multiplicité des partenaires et fournisseurs impliqués dans l’organisation et la prestation d’un évènement.

La Norme internationale ISO 20121 a été élaborée en vue d'aider les organisations et les individus à davantage intégrer les principes de développement durable aux activités qu'ils exercent, en lien avec des événements. Elle aborde le management de l'intégration et du renforcement des principes de développement durable, tout au long du cycle de management de l'événement, et est applicable aux organisations de tous types (et de toutes tailles) qui contribuent à la conception et à la mise en œuvre d'événements.

Parue pour les Jeux olympiques de Londres 2012, elle est issue de la norme BS8901, élaborée pour accompagner la candidature de la capitale britannique dans l’organisation responsable de l’événement.

Depuis lors, plusieurs événements ont été certifiés, entre autres la COP21, la COP22, les Jeux olympiques de RIO 2016, Roland-Garros, le salon du Bourget, l’Euro 2016, et même les jeux olympiques de Paris 2024 à venir.

La COP22 à Marrakech (Maroc), en 2016, a été le premier événement à être certifié sur le continent africain.

En Côte d’Ivoire, seul le Salon Africain du Vélo et du Transport Vert, organisé par l’ONG My Dream For Africa, est en démarche et avance vers la certification. D’autres événements ont déjà des acquis et gagneraient à s’y engager pour couronner et crédibiliser leurs efforts. Il s’agit (par exemple) du FEMUA, dont la 10e édition a été placée sous le signe de la « lutte contre le réchauffement climatique ».

À terme, il convient que tous les événements en Côte d’Ivoire (MASA, CAN2021, Festival des grillades, SARA…) et en Afrique osent s’y engager pour se hisser au rang des grands événements du monde, afin d’attirer les financements et les mécènes du développement durable.

En France, la « lutte contre le changement climatique » a été déclarée grande cause nationale 2015. Et par volonté politique, tous les événements - dans ce pays - sont soumis à la démarche de certification ISO 20121.

Osons organiser des événements responsables en Côte d’Ivoire et en Afrique, et tirons-en à la fois plaisir et profit !


*Les ODD ont été adopté à New York en Septembre 2015 (en remplacement des objectifs du millénaire pour le développement – OMD).

**L’Accord sur le Climat (pour la lutte contre le réchauffement climatique) adopté à Paris en décembre 2015 lors de la COP21
Commentaires


Comment