Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Autonomisation de la femme : La Fondation AWI mobilise à l’entrepreneuriat féminin dans le Bafing et y fait des dons
Publié le vendredi 22 decembre 2017  |  Autre presse
Autonomisation
© Autre presse par DR
Autonomisation de la femme : la Fondation Awi mobilise les partenaires techniques et financiers
Comment


La première édition des Journées de la femme entrepreneure (Jfen) s’est tenue du 14 au 17 décembre à Touba, en présence du Préfet de la région du Bafing.

Ces journées organisées par la fondation African Women Initiatives (AWI) se sont déroulées autour du thème de «L’entrepreneuriat agricole : source d’emplois pour les femmes».

Les femmes de la chaîne de valeurs agricoles et les associations féminines ont été sensibilisées autour des actions sociales et communautaires en vue de la maîtrise des réalités de leur secteur d’activités respectives et pour l’autonomisation économique de la femme.

Ainsi, ces rencontres ont-elles constitué l’occasion pour les femmes de la région de se former aux principes de l’entrepreneuriat, sur les bases des techniques de vente, de l’accès aux marchés, de la bancarisation, des bonnes pratiques d’hygiène pendant les différentes productions. Elles ont bénéficié également d’une formation à la bonne gestion des coopératives, dont elles sont issues.

Le Centre de démonstration et de promotion des technologies (CDT), partenaires des JFEN, a délivré une formation sur la transformation des produits agricoles à l’aide d’équipements semi-industriels, tels que des broyeurs en inox, l’extracteur manuel de jus et l’égraineur de maïs. Edifiées par cet apprentissage, les participantes ont promis appliquer ces nouvelles méthodes de production et de gestion.

Le préfet de la région du Bafing, M. Kouakou Yao Benoit a félicité et remercié la fondation pour cette initiative. Il a également salué la participation massive des femmes et, leur a demandé d’être fières de ce qu’elles font comme métier. « Quand vous travaillez la terre, vous avez la maîtrise du monde, c’est donc un métier noble que vous faites», a-t-il ajouté. Lui emboitant le pas, la présidente de la Fondation Awi, Mariam Fadiga Fofana a remercié tous les partenaires associés à l’événement avant d’expliquer que l’autonomisation de la femme passe par la valorisation de la chaîne de valeurs agricoles. Et pour se faire, la fondation Awi a décidé de se «tourner vers la transformation qui réduira les pertes post récoltes, apportera une valeur ajoutée aux produits et facilitera la commercialisation vers les réseaux de distribution plus modernes », a-t-elle clarifié.

La session de formations a pris fin avec la remise de diplômes aux participantes, un défilé, puis la visite de la parcelle de Diomandé Mariam, présidente de coopérative. Celle-ci a présenté aubergines, tomates et choux, produits sur ce champ. Elle a eu à bénéficier de l’appui de l’Agence national d’appui au développement Rural (Anader), qui lui a dispensé des cours sur les techniques culturales des produits maraichères.

La première édition des Jfen a été aussi l’occasion de faire de nombreux dons. La Fondation AWI a offert à plus de trente coopératives, des équipements pour les aider dans leurs différentes activités champêtres.

En outre, la Fondation à procéder à une remise de dons en équipements sanitaires (kits de maternité, draps, couches, désinfectants, serviettes…) à la maternité du Centre hospitalier régional (CHR) de Touba. La Fondation a aussi célébré le traditionnel arbre de Noël avec les élèves de la maternelle du groupe scolaire Nadiani Mory Fadiga. Il a été offert aux établissements scolaires visités des bureaux, 150 tables-bancs, de kits scolaires, de gels main, des couverts et pâtes alimentaires pour la cantine.

Touba, est la deuxième ville après Dabou, à accueillir une activité en région de la Fondation AWI.
Commentaires


Comment