Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Frappés par la limite d’âge pour aller à la retraite : Plusieurs ambassadeurs font blocage
Publié le samedi 23 decembre 2017  |  LInfodrome
Comment


Plusieurs ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires, frappés par la limite d'âge pour aller à la retraite, font blocage, refusant de se retirer de leurs fonctions. Ils sont un peu plus d'une dizaine qui font de la résistance.

La Lettre du continent (LC), dans sa publication n° 767 du 20 décembre 2017, ouvre une lucarne sur cette affaire qui embarrasserait, au plus haut point, le chef de l’État, Alassane Ouattara, qui ne sait plus trop quoi faire « de ses vieux meubles» de la République. « Côte d’Ivoire. Les « excellences » d'Alassane Ouattara entrent en résistance ». C'est le titre de l'article du confrère. « Plusieurs ambassadeurs vieillissants n'hésitent pas à prolonger leur mission au-delà de l'âge légal de départ à la retraite », écrit LC, faisant mention de la trop grande proximité de certains diplomates avec l'actuel ministre des Affaires étrangères (Mae), Marcel Amon Tanoh. Ce qui serait, pour eux, « un parapluie atomique ». Usant notamment de leur proximité avec le chef de la diplomatie ivoirienne, ces diplomates récalcitrants passent outre le règlement de la fonction publique et un décret présidentiel, qui arrêtent pourtant le départ à la retraite à 65 ans. « Ami du ministre des Affaires étrangères (Mae) et Secrétaire général du Mae à Abidjan, Léon Houadja Kacou, 67 ans, n’a toujours pas fait ses cartons tout comme son collègue Gilbert Largaton Ouattara », révèle encore LC. Qui poursuit pour dire qu'à 65 ans révolus, ce dernier campe toujours dans sa fonction de Directeur de cabinet du ministre.

Selon ce journal spécialisé dans les informations confidentielles, au nombre de ces « ambassadeurs indéboulonnables » à l'étranger, figure Sylvestre Aka Kassi Amon, 66 ans, en fonction à Brasilia depuis 2014. Doyen du corps diplomatique, Charles Aké Atchimon, 70 ans bien sonnés, est toujours à Madrid, et n'a pas l'intention de quitter la Riviera espagnole. Nommé à Ottawa au Canada après avoir officié auprès du Saint-Siège, Benjamin Kouamé Konan, 67 ans, ne montre pas davantage sa volonté de faire ses cartons. Autres « Popodipos » (qui ne bouge pas, comme on dit à Abidjan) : Sallah Hamza, 65 ans, en poste à La Haye, ainsi que Daouda Diabaté, 69 ans, actuel ambassadeur à Washington.
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment