Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Armée ivoirienne: Hamed Bakayoko rassure les candidats au départ volontaire
Publié le lundi 25 decembre 2017  |  LInfodrome
Remise
© Abidjan.net par D. Tagro
Remise de chèque de 15 millions de FCFA à chacun des 991 militaires admis au départ volontaire de l’armée ivoirienne
Jeudi 21 décembre 2017. Etat major d’Abidjan-Plateau. 991 soldats des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) ont reçu chacun 15 millions F CFA pour leur départ volontaire à la retraite. Leurs chèques leur ont été remis symboliquement par le ministre de la Défense Hamed Bakayoko.
Comment


« Chacun aura ses 15 millions de Fcfa ». En prononçant cette phrase, jeudi 21 décembre 2017, dans la cour de l’État-major des armées, au Plateau, le ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, ne s'imaginait peut-être pas le grand soulagement qu'il procurerait aux 991 militaires admis au départ volontaire à la retraite. « Rassurez-vous, rien sera retiré de vos 15 millions », a insisté Hamed Bakayoko. Son allocution intervenait lors d'une cérémonie de remise symbolique de chèques à dix (10) d'entre les 991 militaires nouvellement retraités. Plusieurs parmi ces soldats, alors qu'ils étaient en exercice, ont contracté des prêts auprès de leurs banques, et certains avaient la hantise que l'enveloppe de 15 millions de Fcfa prévue dans le cadre du départ volontaire à la retraite, ne se réduise comme une peau de chagrin.

Hamed Bakayoko a expliqué que les questions de crédit se discuteraient entre les établissements bancaires et leurs clients anciens militaires. Une certitude, n'a cessé de marteler M. Bakayoko : ce sont 15 millions de Fcfa qui seront reversés à chacun des retraités. Le ministre devait même plaisanter : « On vous donnera 15 millions pleins. Si quelqu'un constate que quelque chose a été enlevé, qu'il m'appelle ».

M. Bakayoko a vanté le mérite des nouveaux retraités. « Quand on a servi son pays, son armée, il vient le temps où l'on se donne l'opportunité de se servir soi-même et de servir sa famille », s'est expliqué le ministre de la Défense. « Le départ à la retraite volontaire n'est pas une sanction, ce n'est pas une fin », a mentionné M. Bakayoko.

« Dans la vie, chacun a son destin, chacun a sa voie. Ne voyez pas dans cette décision un problème », a encore évoqué l'ex-ministre de l'Intérieur et de la Sécurité.


L'ambassadeur de France. M. Bakayoko a cité en exemple l'actuel ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, Gilles Huberson, un ancien gendarme reconverti en diplomate. « Aujourd'hui, je voudrais profiter pour remercier l'ambassadeur de France, avec qui nous avons beaucoup travaillé sur ces questions de réformes. (Il) est un ancien gendarme reconverti. Un jour, il a arrêté. Il a voulu faire autre chose. Cela l'a conduit sur la voie de la diplomatie », a dit Hamed Bakayoko.

Il a annoncé la mise en place d'un bureau de reconversion dont la mission sera de suivre les personnes admises au départ volontaire à la retraite. « On fera tout pour suivre votre parcours grâce à un bureau chargé de la reconversion pour vous accompagner parce que si vous réussissez, vous donnerez envie à d'autres de choisir cette voie », a avancé M. Bakayoko.
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment