Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Hubert Oulaye en vedette à la Une des journaux ivoiriens, après sa condamnation à 20 ans de prison
Publié le mercredi 27 decembre 2017  |  APA
La
© AFP par SIA-KAMBOU
La une des journaux
Comment


L’ex-ministre de la fonction publique de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye est en vedette à la Une des journaux quotidiens ivoiriens, parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national, au lendemain de sa condamnation à 20 ans de prison pour complicité d’assassinat de sept soldats de l’Opération des nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), par la cour d’Assises d’Abidjan.

Assassinat de 7 casques bleus de l’Onuci : Hubert Oulaye condamné à 20 ans de prison, barre en Une le journal gouvernemental Fraternité Matin. Procès en Assises / Assassinat de 7 casques bleus à l’Ouest en 2012 : Hubert Oulaye ‘’prend’’ 20 ans, précise Le Patriote qui explique ensuite comment ‘’le cacique du FPI (Front populaire ivoirien, opposition) a trempé dans la tragédie de Para’’.

Commentant à son tour cette condamnation de l’ex-ministre du gouvernement du FPI, Notre Voie parle de ‘’justice des vainqueurs’’ quand dans le même sillon, LG Infos fait allusion à ‘’ une comédie grotesque’’ du tribunal qui a donné 20 ans ‘’pour un tissu de mensonge’’.

‘’Ce n’est pas une justice’’, rapporte L’Inter qui attribue ces propos à M. Oulaye après la sentence prononcée à son encontre. Selon Soir Info, accusé de l’assassinat de casques bleus, Hubert Oulaye ‘’prend 20 ans et rentre chez lui’’. Là où sur le même sujet, Le Mandat parle de 20 ans d’emprisonnement ‘’ferme’’.

Suite à sa sortie médiatique depuis son lieu de détention, l’ex-première dame, Simone Gbagbo occupe également la Une des journaux ivoiriens.

Depuis sa prison, Simone Gbagbo parle aux ivoiriens. A ce propos, L’Inter croit savoir ce qu’elle dit de ‘’l’interdiction de visite pendant Noel’’. Simone Gbagbo parle. Son avocat dévoile des SMS présumés échangés avec le procureur de la République, reprend Soir Info à côté de LG Infos qui informe que depuis sa cellule de l’école de gendarmerie, Simone Gbagbo envoie un message ‘’poignant’’ aux ivoiriens.

‘’Ne croyez pas que j’en veille à l’Etat de Côte d’Ivoire de m’avoir privé de visite pour la fête de Noel’’, écrit Mme Gbagbo dans un message repris par Le Nouveau Courrier. ‘’Nous devons disposer nos cœurs au pardon (…) Je souhaite joyeux Noël au grand Laurent Gbagbo’’, ajoute-t-elle dans les colonnes de Le Temps qui évoque ‘’une lettre émouvante’’ de l’ex-première dame.


CK/ls/APA
Commentaires


Comment