Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Côte d’Ivoire / Georges Weah : Du stade Willis D. Knuckles Jr de Monrovia à la Présidence de la République
Publié le vendredi 29 decembre 2017  |  AIP
Georges
© Autre presse par DR
Georges Weah ,Candidat à la présidence de son pays.
Comment


Abidjan, Georges Weah, le célèbre footballeur libérien qui a appris à jouer au ballon au stade Willis D. Knuckles Jr dans les bidonvilles de la capitale est devenu depuis jeudi, président de la république de son pays au terme du 2ème tour de l’élection présidentielle l’ayant opposé au vice-président sortant, Joseph Boakai .

Georges Tawlon Manneh Oppong Ousman Weah, né le 1er octobre 1966 dans un bidonville de Monrovia, n’a pas toujours côtoyé les sommets. Né de parents pauvres qui se séparent peu après sa naissance, Georges est élevé par sa grand-mère dans l’un des bidonvilles de la capitale Monrovia au milieu de ses 13 frères et sœurs et passe son enfance dans les rues de Monrovia.

« Je suis né dans le ghetto, j’ai vécu dans le ghetto. Nous nous battions pour survivre » dira-t-il plus tard, lors d’une interview accordée à FIFA.com

La Côte d’Ivoire, point de départ d’une carrière internationale de football

Weah commence sa carrière de footballeur dans son pays natal. Formé au Young Survivors, puis à Bongrange Company, il joue par la suite à Mighty Barolle et Invincible Eleven, les deux plus grands clubs libériens, avant de signer à l’Africa sport d’Abidjan dont il ne portera pourtant pas le maillot.

« La première fois que j’ai signé un contrat hors de mon pays, c’était en 1987, à l’Africa sports. J’ai eu la grosse chance de rencontrer Simplice Zinsou qui m’a tout facilité. Alors que je venais de signer dans son club, le Tonnerre de Yaoundé m’a fait appel. Simplice Zinsou n’a pas fait d’obstacle et m’a libéré. Je n’ai pas joué à l’Africa parce qu’il a eu la gentillesse d’annuler mon contrat pour me permettre d’aller continuer ma carrière au Cameroun», explique Georges weah.

«Tout est parti de là. Mon passage dans le football ivoirien m’a aidé. La Côte d’Ivoire est spéciale pour moi », ajoute-t-il.

Georges Weah, une étoile dans le championnat français

Weah débute en première division du football français le 17 août 1988 sous les couleurs de l'AS Monaco (champion de France en titre) par une défaite face à l'AJ Auxerre. Entraîné par Arsène Wenger, l'ASM parvient avec Weah à décrocher la coupe de France en 1991 face à l'OM. En 1992, Weah et ses coéquipiers atteignent la finale de la Coupe des coupes, mais échouent face aux Allemands du Werder Brême. Weah s'impose comme un buteur hors pair alliant vitesse, puissance et efficacité. Déçu par la finale de coupe d'Europe perdue par le club monégasque, Weah décide de rejoindre le PSG durant l'été 1992.

À Paris, Weah s'impose comme le meilleur buteur du club en championnat lors de la saison 1992-1993 pendant laquelle le PSG atteint la demi-finale de la Coupe UEFA, éliminé par la Juventus. En 1993-1994, le PSG est champion de France et est de nouveau demi-finaliste, mais cette fois-ci en Coupe des Coupes, face à Arsenal. Weah ne dispute pas le match retour à la suite d'un choix tactique d'Artur Jorge. Le PSG est battu 1-0 et éliminé.

Sur toute la durée de son contrat avec le PSG, il a inscrit 55 buts en 137 matchs avec notamment huit buts en C1 lors de la saison 1994-1995. Weah est alors sollicité par l'AC Milan et accepte de rejoindre les rangs milanais.

L’Italie, la consécration

Mister Georges signe à l'AC Milan en 1995. Dès la première année, quelques mois après son arrivée il est récompensé par le Ballon d'or, notamment pour ses bonnes prestations avec le PSG en coupe d'Europe. Il est le premier joueur non européen à recevoir cette récompense. Il demeure d'ailleurs le seul Africain à avoir reçu cet honneur. Il y passe plus de quatre saisons, remportant deux titres de champion d'Italie en 1996 et 1999 avec Milan.

Mister Georges, le seul africain Ballon d’or Fifa


Elu avec 144 points devant l’Allemand Jürgen Klinsmann (108 points) et le Finlandais Jari Litmanen (67 points), le libérien Georges Weah devient, à 29 ans, le 40ème Ballon d’or de l’Histoire et le seul africain ayant connu ce sacre.

Mister Georges, l’homme Politique

Weah débute en 2005 une reconversion en politique en se présentant à l'élection présidentielle libérienne sous les couleurs du Congrès pour le changement démocratique (CDC), après plusieurs années de guerre civile, sous le régime du président Charles Taylor. Il perd l'élection présidentielle du 8 novembre 2005 avec 40, 4 % des voix.

En 2011, lors de l'élection présidentielle, il se présente aux côtés de Winston Tubman au poste de vice-président, mais Ellen Johnson Sirleaf est réélue. Son parti, le CDC, dénonce alors des fraudes. Le 28 décembre 2014, il est élu sénateur de Monrovia avec 78 % des voix en devançant Robert Sirleaf, le fils de la présidente.

Quand Mister Georges, devient Son Excellence Georges

En 2017, Il est de nouveau candidat à l'élection présidentielle du 10 octobre. A ce scrutin, il dispose d'une meilleure réputation politique, investissant une partie de sa fortune dans des programmes d'aide aux populations pauvres, aux malades ou encore dans l'éducation.

Il est qualifié pour le second tour de la présidentielle avec 40 % des voix en arrivant en tête dans 11 provinces sur 15 face à Joseph Boakai, le vice-président sortant. Pour le second tour du 26 décembre 2017, il profite du ralliement du sénateur Prince Johnson (8,2%) et du parti de Charles Brumskine. Au total, quatre candidats éliminés au premier tour appellent leurs partisans à le soutenir. Il est élu avec 61,5 % des voix contre 38,5 pour l'ancien vice-président Joseph Boakai.

« Je mesure l'importance et la responsabilité de la tâche immense que j'embrasse aujourd'hui. Le changement arrive », a déclaré, du balcon de son QG, les larmes aux yeux, le désormais locataire du Mansion House, le palais présidentiel libérien. N’ayant pas fait d’études dans son enfance, il a suivi des cours pour obtenir un diplôme du secondaire aux États-Unis en 2007.

Son excellence Georges Weah sera installé au pouvoir le 22 janvier.

Par Noël Ahoulou Konan

(AIP)

akn/kam
Commentaires


Comment