Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurité : Importante réunion sur la situation des incendies des marchés et les fréquentes explosions des bouteilles de gaz butane
Publié le vendredi 29 decembre 2017  |  Abidjan.net
Sécurité
© Abidjan.net par PR
Sécurité : Importante réunion sur la situation des incendies des marchés et les fréquentes explosions des bouteilles de gaz butane
Abidjan le 28 décembre 2017. Le ministère de l`intérieur a abrité ce jeudi une importante réunion relative à la situation des incendies des marchés et l’affaire des fréquentes explosions des bouteilles de gaz butane
Comment


Le jeudi 28 décembre 2017, le Ministère de l’Intérieur et de la sécurité a organisé une rencontre autour de la question des marchés qui brûlent en cette fin d’année et sur la situation des bouteilles de gaz butane qui explosent avec son corollaire d’incendies domestiques. Vincent Toh Bi, Directeur de Cabinet du ministère de l’intérieur, était, pour la circonstance, entouré du patron des pompiers, des représentants de l’armée et des ministères de la santé, de l’énergie, du commerce et des représentants des maires. Le principal objectif de la rencontre, faire le bilan des différents incidents et mettre en place une stratégie pour juguler ce phénomène, surtout en cette période de fête de fin d’année.



A la question de savoir pourquoi l’explosion des bouteilles de gaz est de plus en plus observée dans les foyers, le colonel Issa Sahko, commandant du Groupement des Sapeurs Pompiers Militaires (GSPM), estime que cela est du généralement liée à la mauvaise utilisation des populations notamment en matière d’installation et d’exploitation. Issa Sahko a profité de l’occasion pour attirer l’attention des décideurs sur le fait que les lieux de vente des bouteilles de gaz dans nos quartiers ne sont pas appropriés et peuvent s’avérer dangereux. " Les lieux de distribution des bouteilles de gaz sont situés parfois au bas des immeubles destinés à l’habitation et les conditions de stockage sont souvent douteuses", a déclaré le colonel Issa Sahko.

Le directeur général de l’Office national de la protection civile(ONPC), Fiacre Kili Fagnidi, a, quant à lui, insisté sur le fait que de plus en plus de véhicules, en lieu et place du carburant, utilisent du gaz butane à l’origine de nombreux incendies. Selon le représentant du ministère de la santé, le bilan est alarmant. On dénombre en moins d’un mois 20 blessés dont deux morts dans la zone d’Abidjan.


En moins d’une semaine, les marchés de la ville d’Abengourou et celle de Yamoussoukro ont été ravagés par des incendies. Le Général Youssouf Kouyaté, Directeur Général de la police nationale n’a pas manqué de souligner la pertinence de rumeurs persistantes seraient ces incendies l’oeuvre d’opérateurs économiques véreux qui espèrent décrocher les contrats de reconstruction desdits marchés. Il a assuré que des enquêtes seront ouvertes à cet effet. L’Office national de la protection civile a alors recommandé aux populations et aux mairies d’éviter les occupations anarchiques des marchés et de coopérer avec les pompiers en cas d’incendies.

Il est important de souligner que c’est la 4e fois que le marché d’Abengourou brûle au grand dame des commerçants. Et le feu, dans les marchés d’Abidjan et de Yamoussoukro en 2017, s’est signalé 11 fois selon le Colonel Issa Sahko, commandant du GSPM.



DA
Commentaires


Comment