Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Discours à la Nation : Ouattara partage ses espoirs pour une 2018 plus sécurisée
Publié le lundi 1 janvier 2018  |  AIP
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie de lancement en Côte d`Ivoire de la campagne pour l`égalité des sexes (HeForShe), en présence du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara
Mardi 28 novembre 2017. Palais de la Présidence de la République. Cérémonie de lancement en Côte d`Ivoire de la campagne pour l`égalité des sexes (HeForShe), en présence du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara
Comment


Abidjan – Dans son message à la Nation qu’il a prononcé dimanche spir sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision ivoirienne (RTI), en prélude au Nouvel an, le Président de la République, Alassane Ouattara s’est voulu très optimiste pour 2018, notamment en matière de sécurité.

Selon M. Ouattara, 2017 a été particulièrement difficile mais grâce aux efforts du gouvernement et des Ivoiriens, elle s’achève avec beaucoup d’espoir.

Dès le début d’année, le gouvernement s’est attelé à la mise en œuvre des réformes de la Constitution du 30 octobre 2017, marquant la IIIème République.

Face aux difficultés qui ont failli mettre en péril la paix et sécurité, l’objectif est d’accélérer la réforme de l’armée, de la moderniser pour en faire une armée réconciliée dans ses différentes composantes, agissant pour la paix et la sécurité intérieure.

De nombreux faits de grand banditisme, des conflits fonciers enregistrés notamment dans le Cavally, réglés grâce aux autorités locales et gouvernementales. Les nouveaux défis sécuritaires ont permis de renforcer les capacités des forces de sécurité et 900 policiers ont été recrutés, a rappelé le chef de l’Etat.

Diverses autres actions ont permis de maintenir l’indice de sécurité à un niveau satisfaisant, a-t-il dit, promettant de continuer d’investir dans le secteur.

Au plan social, une trêve de cinq ans a été signée entre le gouvernement et le corps syndical. M. Ouattara a donc salué toutes les parties prenantes qui ont contribué à apaiser le climat social.


cmas
Commentaires


Comment