Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Interview – Professeur Coulibaly Lacina président de l’université de Man: « Nous sommes la seule université à achever son programme mais voici nos problèmes»
Publié le jeudi 4 janvier 2018  |  Pôle Afrique
Comment


Benjamine des universités publiques du pays, l’université de Man est à sa deuxième année académique avec près de 900 étudiants. PoleAfrique.info a rencontré le Professeur Coulibaly Lacina, président de ce temple du savoir. Dans cet entretien, il définit les règles de la vie associative dans cette université et égrène les difficultés auxquelles est confrontée l’institution qu’il dirige.

L’université de Man est la benjamine des universités publiques de la Côte d’Ivoire, pouvez-vous nous la présenter ?

L’université de Man est effectivement la toute dernière université publique créée par le président Alassane Ouattara. C’est peut-être la benjamine mais c’est elle qui a le plus de réponses à donner actuellement. L’université de Man a commencé son fonctionnement le 6 février 2017 en matière d’enseignement. Elle avait à cette date, reçu 429 étudiants dont 391 ont participé effectivement aux évaluations. Nous avons respecté le calendrier académique. Nous avons reçu donc le satisfecit du gouvernement avec à sa tête le président Alassane Ouattara qui, attaché à la qualité, nous a demandé de primer les meilleurs de nos étudiants. Ce que nous avons fait le jour de la rentrée solennelle.

L’université de Man est un pôle de développement dans le district des montagnes et comprend quatre UFR. Ce sont, l’UFR de la Santé qui ouvrira quand le CHR de Man deviendra un CHU, l’UFR des Sciences et Technologies, l’UFR des Sciences géologiques et minières et l’UFR d’Ingénierie agronomique et environnementale. Mais à côté de cela, l’université de Man qui est un centre polytechnique renferme des écoles. Il y a l’école des mines et de l’énergie, l’école de la mécanique et de la maintenance, l’école de la métallurgie et des matériaux. Il y a au-delà deux structures de recherches dont l’institut du développement des territoires et le centre de recherche en géopolitique de l’énergie et des matériaux.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment