Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Discours de monsieur le ministre de l’intérieur et de la sécurité à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an 2018
Publié le samedi 6 janvier 2018  |  Ministères
Cérémonie
© Abidjan.net par JB
Cérémonie de présentation des vœux de nouvel an 2018 au ministère de l`intérieur et de la sécurité
Vendredi 5 janvier 2017. Abidjan. Une cérémonie de présentation de vœux du personnel et de l’ensemble des organes rattachés au ministère de l`intérieur et de la sécurité a eu lieu sous la présidence du ministre Sidiki Diakité (photo).
Comment


Monsieur le Ministre, Robert BEUGRE MAMBE Gouverneur du District Autonome d’Abidjan ;

Monsieur le Directeur de Cabinet ;

Monsieur le Ministre, Philippe LEGRE, Vice-Président de l’Assemblée des Régions et districts de Côte d’Ivoire (ARDCI), Président du Conseil Régional du GBOKLE ;

Monsieur le 1er Vice-Président de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), Maire de la commune de Dimbokro ;

Messieurs les Directeurs de Cabinet Adjoints ;

Messieurs les Conseillers Techniques ;

Messieurs les Inspecteurs Généraux ;

Messieurs les Directeurs Généraux ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs,

Sous-directeurs et Chefs de Services ;

Chers collaborateurs ;

Honorables invités ;

Mesdames et Messieurs ;

C’est avec un réel plaisir que je préside en ce jour cette cérémonie de présentation de vœux pour la nouvelle année 2018. Cette célébration permet de sacrifier à une tradition désormais bien établie qui veut qu’à l’aube de chaque année, après les présentations des vœux de tous les corps constitués au Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, les Ministères techniques organisent en leurs seins, une cérémonie au cours de laquelle le personnel, dans toutes ses composantes, présente au premier responsable du département ministériel leurs vœux pour le nouvel an.

La présente cérémonie revêt pour moi un caractère tout à fait singulier dans la mesure où c’est la première du genre que je préside depuis que le Chef de l’Etat m’a fait l’honneur de me confier la responsabilité de gérer le portefeuille du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

Aussi voudrais-je, dès l’entame de ce propos, remercier chacun de vous pour les résultats obtenus particulièrement au cours des six derniers mois.



Les félicitations que nous adressent régulièrement le Chef de l’Etat et le Gouvernement, constituent les fruits du travail et les efforts conjugués de tous. Et c’est naturellement à nous tous que revient le mérite des résultats obtenus.

Mesdames et Messieurs, honorables invités,

L’année 2017 a été marquée par des évènements qui ont failli mettre à mal notre cohésion nationale. Le Chef de l’Etat est largement revenu sur ces évènements à l’occasion de son adresse à la nation le 31 décembre 2017 dernier et également pendant la cérémonie de présentation des vœux du Nouvel An hier jeudi 4 janvier 2018.

Outre la persistance dans certaines zones du grand banditisme, des commissariats de Police ont été attaqués. Nos forces ont vaillamment fait face. Des Policiers ont subi des violences allant jusqu’à la mort de certains d’entre eux.

En dépit de tous ces évènements, les services de sécurité et de défense ont su maintenir un niveau de sécurité plus que satisfaisant.

Le personnel de l’administration du territoire a également observé un arrêt de travail pour diverses revendications.

Grâce au dialogue, nous sommes parvenus à des accords. Et certaines des doléances sont en cours d’examen.

Je demande donc aux agents de nous faire confiance et de ne pas s’engager dans des actions aux issues incertaines. Les arrêts de travail bien que reconnus aux travailleurs comme moyens de revendication, ne sont plus des instruments suffisamment efficaces pour atteindre les résultats escomptés. Seule la concertation dans un esprit apaisé est susceptible de faciliter l’obtention de résultats probants.

Mesdames et Messieurs,

Cette année 2018 s’annonce comme une année importante pour notre ministère.

En effet, en 2018, dans la perspective du renouvellement des mandats des conseillers régionaux et municipaux, les ivoiriens seront sollicités pour prendre part aux différentes opérations électorales. Il en est de même pour les élections sénatoriales dont le projet de loi a été adopté en Conseil des Ministres le 20 décembre 2017 à Yamoussoukro.

Le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, demeure un des acteurs essentiels au succès de ces élections, autant sur le plan de l’accompagnement administratif, logistique, technique que de la sécurisation des opérations électorales.

Dans le fonctionnement du Ministère, nous devons nous attaquer résolument aux différents problèmes qui permettront à nos agents de travailler efficacement. Pour 2018, nous nous sommes fixés des priorités que nous devrons atteindre.

La première de ces priorités est la mise en œuvre immédiate de l’Identifiant Unique par la mise en œuvre du Registre National des Personnes Physiques (RNPP). Le Président de la République m’a encore donné des instructions à cet effet hier et nous devons tous nous atteler, Préfets, Présidents des Conseils Régionaux, Maires, Archivistes, Policiers, agents de la territoriale et des différentes directions, chacun en ce qui le concerne à rendre ce projet réalité.



Ainsi, au titre de l’administration territoriale, nous allons poursuivre la dotation des autorités préfectorales en matériel roulant, et procéder à la construction et à la réhabilitation de bâtiments de l’administration préfectorale ainsi que l’équipement des bureaux et résidences. La décentralisation a bénéficié de projets importants dans le cadre du C2D. Il reste cependant à poursuivre l’appui aux Régions et aux Mairies afin qu’elles puissent exercer leurs missions de développement local pour le bien-être des populations et se poser en alternative des administrations centrales. Pour y parvenir, nous revisiterons les textes afin de proposer d’utiles réformes pour que l’évolution de la décentralisation soit en adéquation avec les besoins de nos populations.

C’est en renforçant les capacités de l‘Administration préfectorale et en permettant un fonctionnement optimal des entités décentralisées que l’autorité de l‘Etat sera davantage renforcée sur tout le territoire national.

Quant au personnel de l’Administration territoriale, nous continuerons nos consultations avec les autres administrations afin que certaines des doléances permettant une plus grande stimulation de nos agents puissent être traitées avec célérité. J’ai d’ailleurs rendu compte à Monsieur le Premier Ministre de l’état de ce dossier.

Au titre de la sécurité, la mise en œuvre de la Loi de Programmation des Forces de Sécurité Intérieure se poursuivra et permettra la construction effective de commissariats de Police, de centres de formation, l’acquisition d’équipements et le recrutement d’un nombre important de nouveaux Policiers ; toutes ces initiatives renforceront les capacités opérationnelles de la Police Nationale avec pour effet immédiat l’amélioration générale de la sécurité en Côte d’Ivoire.

Il apparaît clairement que la circulation des armes légères est susceptible de créer des problèmes de sécurité au niveau national et régional ; les partenariats tissés par la COMNAT sont d’un nécessaire appui dans la gestion de la collecte de ces armes ; cependant, il convient que nous ayons aujourd’hui une feuille de route et une stratégie claires à soumettre au Gouvernement pour des actions plus fortes

Sur le plan de la protection civile, nous avons fait beaucoup d’effort et les pompiers civils couvrent l’ensemble de toutes les Régions de Côte d’Ivoire. Ils s’avèrent être des recours importants en cas de sinistres et de catastrophes. Les ressources mises à disposition par la Loi de Programmation des Forces de Sécurité Intérieure en cette matière seront mises à profit pour continuer à équiper les Centres de Secours d’Urgence. A ce propos je voudrais ici dire sincèrement merci à tous les Présidents de Région qui ont fait diligence pour faire construire des casernes sur les fonds de leurs budgets. J’en ai inauguré quelques-unes pendant ces derniers mois et elles sont de très bonne qualité. J’exhorte les Régions qui ne l’ont pas encore fait à suivre l’exemple des autres ; car disposer de capacités en protection civile locale protège nos populations.

Je voudrais à ce propos remercier l’Union Européenne pour son projet de renforcement de la protection civile en cours d’exécution et qui nous ont fait bénéficier de formation, de rénovation de bâtiments, et d’accompagnement réglementaire.

Au niveau des Archives Nationales, je me rendrai bientôt dans cette direction afin d’en faire l‘état des lieux. La préservation de notre patrimoine administratif, de notre mémoire institutionnelle, et de notre héritage culturel passe par des Archives nationales modernes préservées avec les toutes dernières technologies. Il n’est pas concevable que les Archives soient perçues comme le parent pauvre de notre formidable ministère.

En 2018, le Ministère poursuivra l‘encadrement des Cultes et des pèlerinages religieux comme il le fait toujours. Il est important que nous ayons une cartographie et inventaire exhaustif de toutes les fois de Côte d’Ivoire. Le projet pilote de cette cartographie démarré en 2017 doit arriver à son terme en 2018 afin que nous tirions les leçons pour un meilleur suivi des cultes.



En raison des objectifs à atteindre en 2018, Je voudrais en appeler à la mobilisation de tous pour que la réponse de notre département, lorsqu’elle sera sollicitée reste cohérente et conforme aux attentes du Président de la République ainsi qu’aux défis et exigences de la démocratie pour préserver un climat de paix et de sécurité propice au développement de notre beau pays.

Je ne saurais terminer ce propos sans vous réitérer mes vifs remerciements pour votre très grande mobilisation.

Pour clore mon propos, et en réponse à vos vœux et prières à mon endroit, je voudrais à mon tour, vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2018. Qu’elle soit pour vous et tous ceux qui vous sont chers, une année de bonheur, de santé, de prospérité et que vous continuiez tous de performer à vos différents postes de responsabilité.

Que DIEU bénisse la Côte d’Ivoire.

Je vous remercie.



M. Sidiki Diakité,


Ministre de l’intérieur et de la sécurité
Commentaires


Comment