Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La CDCI retenue pour la commercialisation des balances à double écran
Publié le lundi 8 janvier 2018  |  AIP
Commercialisation
© Ministères par DR
Commercialisation des balance à double écrans: Signature de convention entre le Ministère en charge du Commerce et la CDCI
Vendredi 05 janvier 2018. Abidjan. La Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI) a été retenue par le Gouvernement pour la commercialisation des balances à double écran sur le marché national. A cet effet, le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba et le PDG de la CDCI, Yasser Ezzedine ont signé une convention.
Comment


La Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI) a été retenue par le Gouvernement pour la commercialisation des balances à double écran sur le marché national, à la suite d’un appel d’offres.

A cet effet, la signature d’une convention a eu lieu vendredi à Abidjan entre le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba et le PDG de la CDCI, Yasser Ezzedine.

L’opérateur dispose de 10.000 machines pour conduire la phase pilote du processus qui durera trois mois. Après cette étape, l’Etat de Côte d’Ivoire va analyser réexaminer la convention en vue de la poursuite ou non de l’opération avec le fournisseur.

A travers cette convention, le ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME s’oblige à assurer la vulgarisation et la promotion de la balance en vue d’accompagner son utilisation, à sensibiliser et exhorter les commerçants sur toute l’étendue du territoire en vue de l’utilisation de l’instrument et appliquer les mesures de répression prévues par la législation en vigueur.

L’opérateur s’engage de son côté à approvisionner le marché en balance à double écran et à des prix accessibles, à mettre à la disposition du ministère les dossiers d’importation des appareils ainsi que le prix de vente sur le marché.

Le ministre Souleymane Diarrassouba a précisé que cette opération vise à la transparence du marché en vue de la protection des consommateurs. Il a demandé à tous les commerçants de s’approprier cet instrument.

bsp/cmas
Commentaires


Comment