Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le Chef d’Etat-major général des armées dresse le bilan des événements de Bouaké
Publié le mercredi 10 janvier 2018  |  APA
La
© AFP par SIA KAMBOU
La Côte d’Ivoire envoie 150 hommes à la force de l’ONU au Mali
Mercredi 3 mai 2017. L`armée ivoirienne va envoyer pour la première fois une "unité combattante" de 150 soldats au Mali, qui rejoindra la force de l`ONU à Tombouctou (nord), a annoncé le général Touré Sékou, chef d`état-major des armées.
Comment


Le Chef d’Etat-major général des armées, le Général de corps d’armée Sékou Touré a dressé, mercredi, le bilan des événements militaires survenus dans la nuit de mardi à mercredi à Bouaké, (379 km au Nord d’Abidjan).

‘’Suite aux évènements survenus le vendredi 05 janvier dernier, un groupe de militaires de certaines casernes de Bouaké s’en est pris au cantonnement du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) situé dans le quartier Sokoura dans la nuit du mardi 09 janvier 2018’’, explique le Général de corps d’armée dans un communiqué transmis à APA.

Au terme des tirs qui ont pris fin aux environs de minuit, le bilan s’établit comme suit, ‘’un blessé léger pris en charge par les services de santé ; deux véhicules incendiés et un autre endommagé ; des locaux du CCDO mis à feu’’.

Alertés, les sapeurs-pompiers de la 3ème compagnie ont très vite circonscrit l’incendie, poursuit le communiqué, ajoutant que ‘’le procureur de la ville de Bouaké et la Gendarmerie nationale ont procédé au constat d’usage en vue d’approfondir les enquêtes en cours afin de mieux situer les responsabilités’’.

‘’L’Etat-major général des Armées a immédiatement pris des dispositions pour renforcer la sécurité dans ville de Bouaké’’, rassure le Chef d’Etat-major qui note que ‘’depuis ce matin, aucun incident n’est signalé’’.

‘’Le calme est revenu dans les casernes. Les populations sont invitées par conséquent à vaquer librement à leurs occupations’’, conclut Sékou Touré.

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier une altercation est survenue entre un équipage du CCDO et des soldats du Bataillon d'artillerie sol-sol (BASS) dans la ville de Bouaké.

Au cours de la dispute qui a suivi, des coups de feu ont été tirés par les protagonistes provoquant le décès par balle du sergent Dembélé Yacouba, faisant également un blessé, selon un communiqué de l’état -major des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI).

LS/APA
Commentaires


Comment