Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Le mode opératoire de distribution de la sacherie brousse expliqué aux producteurs d’anacarde du Worodougou
Publié le mercredi 10 janvier 2018  |  AIP
Comment


Séguéla, 10 jan (AIP) – Le délégué régional du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA), Koné Issouf, a expliqué mardi, au cours d’une rencontre à la préfecture, le mode opératoire de la distribution des sacs en jute aux producteurs de cajou venus des départements de Kani et de Séguéla.

De son exposé en présence du corps préfectoral conduit par le préfet Benjamin Effoli qui avait à ses côtés celui du département de Kani, Boka Kouassi Vincent, il ressort que la distribution se fait en trois phases.

Premièrement, les lots de sacs, accompagnés d’un document de traçabilité dénommé ‘’bordereau de livraison sous-préfecture’’, sont réceptionnés par les sous-préfets qui s’assurent de la conformité du matériel reçu.

Après quoi, les sacs sont distribués aux comités villageois lors d’une rencontre convoquée et présidée par chaque commandant, sur la base des listes préétablies.

« Une liste additionnelle permet de prendre en compte ceux qui n’y figurent pas », a rassuré le gouverneur Benjamin Effoli qui a demandé à ses collaborateurs que sont tous les sous-préfets de la région du Worodougou, de se mettre incessamment à la tâche pour qu’il n’y ait pas de difficultés au moment de l’ouverture de la campagne qui est imminente.

Troisièmement, les comités villageois se doivent de remettre, dans un délai de 10 jours maximum, la sacherie brousse aux producteurs, à raison de cinq sacs par bénéficiaire.

« Les producteurs, dont les champs sont en production et qui ne figurent pas sur la liste, doivent être inscrits sur la liste additionnelle jointe aux documents », a conseillé le délégué régional du CCA qui a insisté sur le remplissage et le renvoi des documents afférents ainsi que la prohibition des sacs en polypropylène ou en ‘’nylon’’ qui impactent la qualité du produit car n’étant pas aérés.

L’an dernier, la délégation régionale du CCA qui couvre les régions administratives du Haut-Sassandra et du Worodougou, a procédé à la distribution de 318 615 sacs, en plus des 270 000 donnés durant la campagne d’avant.

(AIP)

kkp/fmo
Commentaires


Comment