Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Conflits entre factions de l’armée à Bouaké: un Conseil national de sécurité se tient jeudi
Publié le jeudi 11 janvier 2018  |  APA
Premier
© Abidjan.net par Atapointe
Premier conseil des ministres après la réélection du Président Ouattara
Le chef de l`Etat SEM Alassane Ouattara a présidé ce mercredi 4 novembre 2015 son premier conseil des ministres après sa réélection à la tête de la magistrature suprême. Photo: le ministre Koné Bruno, porte parole du gouvernement
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné a annoncé mercredi, la tenue ce jeudi, d’un Conseil national de sécurité (CNS) qui va se pencher sur « les altercations entre différentes factions », de l’armée ivoirienne qui paralysent depuis quelques jours la ville de Bouaké.

M. Koné, également ministre de la communication, de l’économie numérique et de la poste s’est exprimé sur la question, à l’issue du Conseil des ministres ordinaire présidé par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

« Il s’agit d’altercations entre différentes factions militaires. La situation est calme(…) des renforts (hommes, armes) ont été envoyés à Bouaké pour rassurer la population », a précisé le ministre, annonçant dans la foulée la tenue, jeudi d’un Conseil national de sécurité.

Poursuivant, il a réitéré la volonté du gouvernement de construire une armée républicaine. «Nous sommes déterminés à construire une armée républicaine », a-t-il insisté.

Le chef d’Etat-major de l’armée ivoirienne, le Général de corps d’armée Sékou Touré a , auparavant, à travers un communiqué précisé que « suite aux évènements survenus le vendredi 05 janvier dernier, un groupe de militaires de certaines casernes de Bouaké s’en est pris au cantonnement du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) situé dans le quartier Sokoura dans la nuit du mardi 09 janvier 2018 » .

L’État-major dresse un bilan, « d’un blessé léger pris en charge par les services de santé ; deux véhicules incendiés et un autre endommagé ; des locaux du CCDO mis à feu ».

L’armée ivoirienne à travers son chef d’Etat-major avait présenté la semaine dernière lors de la présentation de vœux de nouvel an, ses excuses au chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara et à la nation pour les différents troubles, notamment les mutineries enregistrées en 2017.

SY/ls
Commentaires


Comment