Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire/ Une nouvelle agence créée pour l’atteinte de l’autosuffisance en riz
Publié le jeudi 11 janvier 2018  |  AIP
Agriculture:
© Ministères par FN
Agriculture: le PPAAO/WAAPP relance la riziculture et culture de la banane plantain
Septembre 2013. Yamoussoukro. La presse nationale découvre ce que fait le PPAAO/WAAPP pour la relance la riziculture et culture de la banane plantain
Comment


Abidjan - Le gouvernement a adopté, mercredi, un décret portant création d’une nouvelle agence de développement de la culture du riz dont la mission sera de mettre en œuvre sa politique visant à parvenir à l’autosuffisance au niveau de cette denrée d’ici 2020.

Dénommée ADERIZ, l’agence, qui se veut plus d’exécution, vient remplacer l’Office national de développement de riziculture. Caractérisée notamment par une plus grande flexibilité financière et administrative, la structure aura pour mission de traduire en actions la Stratégie nationale de développement de la riziculture (SNDR) déclinée par le gouvernement et, qui couvre la période 2012-2020.

Les autorités ivoiriennes ont décliné en 2012 une SNDR dans l’objectif est de prendre en compte la progression constante de la consommation du riz dans les centres urbains du pays tout en réduisant la quantité de devises affectées à l’importation de la denrée. La stratégie a été ainsi conçue pour couvrir les besoins nationaux de consommation prévoyant à partir de 2016 une production locale de 1,9 million de tonnes de riz blanchi portée à l’horizon 2020 à environ deux millions de tonnes.

La mise en œuvre de ce document de politique nationale a permis de passer de 550 000 tonnes en 2011 à une production qui stagne autour d’un million de tonnes aujourd’hui.

C’est en vue de consolider les acquis de la SNDR et de développer durablement la filière riz qu’à été créée l’ADERIZ qui doit entre autres missions, contribuer, plus spécifiquement, au renforcement des capacités de l’interprofession rizicole, à la réalisation des investissements en infrastructures rizicoles et à la mise en place d’un mécanisme pérenne de couverture des besoins nationaux en semences de riz certifiées et en variétés améliorées.

(AIP)

kg/fmo
Commentaires


Comment