Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Élections locales- Le MOJACI: « Notre armée a besoin de formation », Sawegnon bénéficie d’un soutien
Publié le jeudi 11 janvier 2018  |  Pôle Afrique
Conférence
© Autre presse par DR
Conférence de presse tenue par le Mouvement des Jeunesses Actives de Côte d’Ivoire (MOJACI)
Comment


C’est dans la commune du Plateau, à Abidjan que le Mouvement des Jeunesses Actives de Côte d’Ivoire (MOJACI), a tenu sa conférence de presse ce jeudi 11 janvier, pour se prononcer sur la situation sécuritaire dans le pays et les élections municipales. Pour le président Sanogo Kakou Serges, la jeunesse doit être en pôle position durant ces élections.

A quelques mois seulement des élections locales prévues pour cette année, selon le Chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara, mouvements de soutien et acteurs de la vie politique, se succèdent afin de donner leur opinion, sur la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays. Sanogo Kakou Serge, président du MOJACI s’est, au cours d’une rencontre avec la presse, prononcé sur la crise sécuritaire à Bouaké et les élections municipales dans la commune du Plateau.

« Pour ce qui se passe à Bouaké, il faut privilégier le dialogue. Le Chef de l’État Alassane Ouattara a amorcé une refonte de l’armée en vue de la rendre plus professionnelle, nous devons tous nous inscrire dans cette logique. Si les troubles sécuritaires persistent, les élections locales seront menacées alors que c’est dans l’intérêt de tous, d’avoir une certaine stabilité dans le pays. Notre armée a besoin de formation et aussi de dialogue » a t-il indiqué, avant de révéler le nom de son candidat pour les élections municipales, dans la commune du Plateau, le cœur d’Abidjan. « Le MOJACI a décidé de soutenir Fabrice Sawégnon pour les élections municipales au Plateau. Nous lui apportons notre soutien parce que c’est un modèle de réussite et un jeune. Il est temps que la jeunesse occupe de grands postes de responsabilité dans le pays. Nous reconnaissons évidemment le travail d’Akossi Benjo, le maire sortant mais il faut du sang neuf et notre choix est clair » a précisé le président du MOJACI.

Créé en 2013, le Mouvement des Jeunesses Actives de Côte d’Ivoire (MOJACI), contribue à la promotion dans les hautes instances de l’Etat et soutient toutes les actions du Président Alassane Ouattara.

Éric Coulibaly
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment