Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Ferké/ Alain Blidia Ouattara, maire sortant: « Je suis prêt à rempiler»
Publié le dimanche 14 janvier 2018  |  Abidjan.net
Ferké/
© Abidjan.net par D.Tagro
Ferké/ Alain Blidia Ouattara, maire sortant: « Je suis prêt à rempiler»
Abidjan. Samedi 13 janvier 2018. Alain Blidia Ouattara maire sortant de Ferkessédougou ambitionne se représenter à la tête de sa commune lors de la prochaine échéance électorale de 2018.
Comment


Le maire de Ferkessédougou, Alain Blidia Ouattara ambitionne se représenter à la tête de sa commune lors de la prochaine échéance électorale. « Je suis prêt à rempiler», a-t-il annoncé entouré de son Conseil municipal, samedi 13 janvier 2018, au cours d’un échange avec la presse à Songon. Il a appuyé que son bilan joue en sa faveur. Mais il souhaiterait, pour cette fois, être accompagné par sa famille politique, le Rassemblement des républicains (RDR), qui ne l’avait pas retenu comme candidat lors des échéances passées. « J’ai l’ambition de rempiler. Le bilan est appréciable. Je souhaite que le choix du RDR se porte sur ma personne pour les élections municipales». Pour mémoire, Alain Blidia Ouattara élu en 2013 maire de la commune de Ferkessédougou en tant que candidat indépendant, a donné sa victoire au RDR qui ne l’avait pas soutenu.

Le maire sortant a indiqué, pour sa part, qu’il veut marquer son passage à la tête de cette municipalité avec son projet "Ferké ville verte’’ qu’il tient absolument à concrétiser s’il est réélu. Notant qu’il a à son actif des actions déjà réalisées qui font de lui le meilleur choix. Ce sont 27 investissements d’un coût global d’un milliard cent soixante-trois millions sept cent mille francs (1.163.700.000 f CFA) au bénéfice de sa population. On cite entre autres, la construction et l’équipement d’un centre de santé au quartier gare, d’une maison des retraités, d’un bâtiment de trois classes dans chaque école, d’un marché de petits ruminants, d’un magasin de stockage pour les vivriers, la réalisation de forages, l’ouverture et le reprofilage de voies, la réhabilitation du centre polyvalent et du stade municipale, l’électrification du quartier Kafalovogo. Tout n’a été possible, a-t-il soutenu, qu’avec le soutien de partenaires et des subventions. Aujourd’hui, la priorité d’Alain Blidia reste l’éducation. « Quand on voit les conditions des écoles, on se rend compte qu’on n’a rien fait. C’est pour cela qu’on a opté pour un bâtiment de trois classes dans chaque école. On parle d’école obligatoire mais il faut que l’Etat accompagne la décentralisation. Le budget de l’Etat est moins de 2% alors que dans l’espace UEMOA, c’est 20%. Que l’Etat commence par nous donner au moins 5 à 10%. On fera de la décentralisation, une réalité », a suggéré le premier magistrat de la commune de Ferké. Regrettant que certaines mesures ne soient pas toujours comprises par ses populations comme celle visant à régler la question de divagation des animaux.
Alain Blidia a souligné toutefois fois qu’il ne compte pas s’éterniser à la tête de la commune. « Je n’ai pas l’intention de m’éterniser au poste de maire même si la population me demande de rester. Je veux simplement marquer mon passage à la mairie par de grandes réalisations», a-t-il conclu.

L’année 2018 sera une année électorale pour les municipales, régionales et sénatoriales comme l’a annoncé le président de la République, Alassane Ouattara, dans son traditionnel discours de fin d’année, le 31 décembre 2017. Élus en avril 2013, les maires actuels mettront leurs fauteuils en jeu pour le renouvellement des 197 sièges communaux.

D.Tagro
Commentaires


Comment