Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Korhogo université peleforo Gon Coulibaly (UPGC): Des enseignants du CNEC exhortent leurs collègues à surseoir à leur mot d’ordre de grève
Publié le lundi 15 janvier 2018  |  Abidjan.net
Des
© Autre presse par DR
Des enseignants de la CNEC section de l`université peleforo gon coulibaly exhortent leurs collegues a surseoir au mot d`ordre de grève du lundi 15 janvier 2018
Comment


Des enseignants chercheurs de la coordination nationale des enseignants du supérieur et chercheurs (CNEC) de la section de l’Université Peleforo Gon Coulibaly (UPGC) ont invité leurs collègues de la tendance N’guessan Kouamé à poursuivre les cours sans interruption ce lundi 15 janvier 2018. C’était au cours d’un point de presse, ce dimanche 14 janvier au sein de la structure académique, au cours duquel ils ont lancé un appel à leurs collègues de la tendance N’guessan Kouamé à surseoir à leur mot d’ordre de grève qui rentre en vigueur à partir du 15 janvier 2018. « Nous ne sommes pas contre le mot d’ordre de grève mais nous estimons qu’il faut de la sagesse du moment où le premier ministre , ministre du budget et du portefeuille de l’Etat Amadou Gon Coulibaly s’est saisi du dossier après que des échanges entre les enseignants syndicalistes et le préfet de région du poro, préfet du département de korhogo Daouda Ouattara, les envoyés du ministère de l’enseignement supérieur que sont professeur Nebry Gérôme , directeur de la réglementation et du contentieux et du directeur général de l’enseignement supérieur, de l’inspecteur général de l’enseignement supérieur professeur Dagnogo Mamadou, des adjoints au maires et du chef de canton de korhogo 1er vice-président de la chambre des Rois et Chefs de Côte d’Ivoire Coulibaly Issa ont eu lieu», ont-ils souligné.
"Nous demandons aux étudiants de rejoindre les salles de classes et que « les examens programmés auront lieu dans le respect des règles universitaires, car nous estimons qu’à un moment donné il faut se départir des tendances a déclaré Zouthla-Bi enseignant –chercheur. Il était entouré de ses collègues Djakali Diarrassouba , Dr Konaté Djibril, Dr Fofana Lassina… » "Notre intervention n’est pas de monter les enseignants les uns contre les autres, ce n’est pas une confrontation. Nous demandons que l’administration préfectorale, les autorités locales et l’administration académique puissent mettre les conditions idoines afin que les cours se poursuivent sans interruption", ont-ils précisé.

Les revendications des enseignants syndicalistes CNEC tendance N’guessan Kouamé sont entre autre le paiement immédiat des rappels des promus du CAMES 2015, le paiement immédiat des primes de responsabilités au titre de l’année 2017, le paiement des primes de moniteurs au titre 2017…

B​.​T​. ​​(Une ​Correspondan​ce particulière)
Commentaires


Comment