Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Solidarité : victime d’un accident de la circulation, une étudiante reçoit la visite de la Ministre Mariatou KONE
Publié le lundi 15 janvier 2018  |  Ministères
Solidarité
© Ministères par DR
Solidarité : victime d’un accident de la circulation, une étudiante reçoit la visite de la Ministre Mariatou KONE
Avant-bras droit amputé, visage gravement défiguré, Grâce porte encore les séquelles de son accident survenu en décembre 2016 sur l’axe Tiassalé-N’Douci alors qu’elle se rendait à N’Douci pour un séminaire d’études.
Comment


Avant-bras droit amputé, visage gravement défiguré, Grâce porte encore les séquelles de son accident survenu en décembre 2016 sur l’axe Tiassalé-N’Douci alors qu’elle se rendait à N’Douci pour un séminaire d’études.
Elle a bénéficié d’une prise en charge de l’Etat de Côte d’Ivoire.

A quelques heures de son départ pour des soins en France, elle a reçu la visite de la Ministre en charge de la Solidarité qui est venue s’enquérir a nouveau de son état de santé.

Le Professeur Mariatou Koné a affirmé avoir rencontré une jeune dame forte mentalement qui n’a perdu aucun espoir malgré son handicap et qui croit surtout en son avenir : «Malgré les bandes qu’elle portait, Grace à réussi à obtenir sa licence en Droit Privé. Preuve que son handicap physique ne lui a pas ôté l’envie de se battre. C’est dans cet état d’esprit de battante qu’elle s’est envolée le dimanche 14 janvier 2018 pour des soins : « Nous espérons qu’elle nous reviendra totalement rétablie et pourra retourner à l’école pour ensuite servir l’État de Côte d’Ivoire en tant que magistrat. C’est son rêve et elle va y arriver par la grâce de Dieu », a souhaité la Ministre.
Surprise et touchée par la présence de la Ministre à ses côtés, Grâce, 18 ans, a exprimé toute sa reconnaissance aux autorités ivoiriennes pour leur soutien : « Je suis très heureuse de ce que le Gouvernement fait pour moi. Il me donne une autre chance de me battre pour réaliser mes rêves.

Mon handicap n’en sera pas un frein. J’ai la licence en droit privé aujourd’hui et par la grâce de Dieu et je ne compte pas m’arrêter en de si bon chemin », a-t-elle soutenu.
Grâce subira une chirurgie esthétique faciale et recevra une prothèse du membre supérieur droit.
Commentaires


Comment