Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire: évasion de 5 prisonniers du bâtiment C de la MACA à l’aide d’une corde
Publié le samedi 20 janvier 2018  |  APA
Insécurité:
© Ministères par PRISCA
Insécurité: Les ministres de la justice et de la défense auprès du Président de République visitent la Maca après la dernière évasion
Lundi 09 juillet 2012. Abidjan. Les ministres de la justice et de la défense auprès du Président de République Mato Loma cissé et Koffi Koffi paul visitent la Maca après la dernière évasion.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Cinq prisonniers du bâtiment C, abritant les grands criminels à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), ont profité de l’absence d’un surveillant à un mirador pour s’évader à l’aide d’une corde, a appris APA, samedi, d’une source sécuritaire.

‘’Ils sont cinq prisonniers qui se sont évadés dans l’après-midi vers 16h ce vendredi. Ils sont passés par un mirador. (…) il y a un mirador où le garde assigné était absent’’, a expliqué à APA cette source sécuritaire.

‘’Comme il y a une grâce présidentielle en cours, la plupart des prisonniers étaient au greffe pour négocier leur libération, donc tous les regards des gardes étaient là-bas’’, a-t-elle ajouté, précisant que ‘’les évadés se sont servis d’une corde pour escalader l’un des miradors avant de prendre la fuite’’.

‘’Pour l’instant ils n’ont pas été retrouvés. Nous ne pouvons pas dire pour le moment si c’était prémédité ou si c’est sur un coup (…). La sécurité a été renforcée’’ a conclu la même source.

La MACA, établie dans la capitale économique ivoirienne, est la principale prison du pays construite en 1980 près de la forêt du Banco dans la commune de Yopougon dans l’Ouest d’Abidjan.
Conçue pour abriter 1 500 détenus, elle en accueille aujourd’hui près de 5 000, soit la moitié de la population carcérale ivoirienne.

Chaque année, le Président de la république prononce des grâces prononcées pour désengorger les prisons. Cette année, la grâce présidentielle a été accordée à 4 132 détenus de droit commun.

MC/ls
Commentaires


Comment