Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Necrologie
Article
Necrologie

Côte d’Ivoire /Une messe pour le 20è anniversaire du décès de Mamie Faitai organisée à Yamoussoukro
Publié le lundi 22 janvier 2018  |  AIP
Une
© Ministères par DR
Une messe pour le 20è anniversaire du décès de Mamie Faitai organisée à Yamoussoukro
Une messe pour commémorer le 20e anniversaire du décès d’Anne-Marie Houphouët-Faitai décédée a été organisée samedi à la cathédrale Saint-Augustin de Yamoussoukro en présence du ministre Diarrassouba Souleymane, représentant du président de la République, Alassane Ouattara.
Comment


Une messe pour commémorer le 20e anniversaire du décès d’Anne-Marie Houphouët-Faitai décédée a été organisée samedi à la cathédrale Saint-Augustin de Yamoussoukro en présence du ministre Diarrassouba Souleymane, représentant du président de la République, Alassane Ouattara.

La messe d’action de grâce demandée par les enfants de l’illustre disparue a été dite par le père curé Nestor Konan en présence du ministre Raymonde Goudou Coffie, du gouverneur Augustin Thiam, du président du conseil général de Toumodi, Jeannot Ahoussou Kouadio, le ministre Essi Amara, le Pr Djédjé Mady et une forte délégation du PDCI.

Né en 1901 à Yamoussoukro, Mamie Faitai, sœur aînée de feu le président Félix Houphouët-Boigny, est décédée en 1998. Le président Houphouët de son vivant a toujours porté sa confiance en sa sœur Mamie Faitai auprès de qui il venait prendre conseil dans la gestion des affaires du pays. Toutes les autorités de ce pays, dit-on, sont passées à Yamoussoukro pour prendre conseil auprès de Mamie Faitai, femme de charisme.

« Mamie Faitai a bâti la Côte d’Ivoire avec le président Houphouët et a rendu de nombreux services à beaucoup d’Ivoiriens dont moi », a témoigné, après la messe, le maire de Yamoussoukro, Jean Gnrangbé Kouacou.

« C’est un retour aux sources. Nous autres qui sommes nés ici, avons pratiqué Mamie Faitai, nous avons bénéficié de sa générosité. Mamie Faitai aimait l’être humain. Elle avait chez elle beaucoup d’orphelins, des personnes abandonnées dont elle s’occupait. Elle a aidé les populations de Yamoussoukro. Elle n’a jamais fait de distinction entre les autochtones et les allochtones », a fait savoir le ministre Diarrassouba qui a demandé qu’elle continue d’inspirer la Côte d’Ivoire et les ivoiriens.

Tous ont formulé des prières pour tous les défunts de la famille Houphouët et particulièrement pour Mamie Faitai afin que de là où elle est, elle continue de porter sa main sur la Côte d’Ivoire. Une gerbe de fleurs a été par la suite déposée sur la tombe de Mamie Faitai à l’intérieur du caveau familial dans un recueillement total.

(AIP)
nam/kp
Commentaires


Comment