Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre le Swollen shoot: Plus de 22 milliards FCFA pour l’abattage des cacaoyers
Publié le mardi 23 janvier 2018  |  Notre Voie
La
© Autre presse par DR
La maladie du Swollen Shoot du cacaoyer
Comment


100 000 hectares de plantations de cacaoyers à détruire en trois ans avec un financement de 22,650 milliards FCFA. C'est le coût du programme d’intensification de lutte contre le Swollen shoot, maladie du cacao. La cérémonie de lancement de l'opération a eu lieu, hier, à Okoukoffikro, un village situe à 20 km au nord de Bouaflé, dans le centre ouest de la Côte d'Ivoire, par le Conseil du café cacao (Ccc).
Le directeur général du Ccc, Yves Koné, exhorte les producteurs à adhérer au projet parce qu’il y va de la survie de la production du cacao dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial. La survie des producteurs, selon lui, est aussi l'enjeu du programme autrement toute la production du cacao ivoirien va disparaître à cause des dégâts du Solen shoot. Il a promis que des mesures d’ accompagnement sont prévues pour assister les producteurs de cacao. Mais ils ne percevront que 50 000 FCFA par hectare de plantation dont les cacaoyers seront abattus. "L’arrachage des cacaoyers malades s impose comme la seule solution face à ce fléau", a-t-il dit. Yves Koné est par conséquent conscient que l arrachage des cacaoyers aura un impact sur la production nationale de cacao en Côte d ivoire. Il recommande aux producteurs de diversifier leurs cultures pour palier le manque à gagner dû au projet.
Le porte parole des producteurs victimes du Swollen shoot, Siaka Traoré, exhorte les producteurs à adhérer au projet en vue de sauvegarder leurs plantations et leurs revenus. Il a avoué que le Swollen shoot a fait baisser sa production de 5 tonnes de cacao à 500 kg.
Le Swollen shoot est une maladie virale et mortelle qui s attaque au cacaoyer et à la fève de cacao. Il a fait son apparition en Côte d ivoire en 1943. C est en 2003 que les formes les plus virulentes du virus se sont manifestées en provoquant la baisse de production du cacao ivoire. C est avec le CNRA, le FIRCA et l ANADER que le projet va se dérouler.

Gomon Edmond
Envoyé spécial à Bouaflé
Commentaires


Comment