Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Vœux de nouvel an/ Les Bassamois à Ezaley : « On vous impose un second mandat ! »
Publié le jeudi 25 janvier 2018  |  Mairie de Grand Bassam
Cérémonie
© Autre presse par DR
Cérémonie de présentation de voeu de nouvel an au maire de Grand Bassam Ezaley Philippe
Mercredi 24 janvier 2018. Grand Bassam
Comment


Les populations de Grand-Bassam sont très contentes de leur maire Georges Philippe Ezaley et de son conseil municipal. Et elles l’ont exprimé de vive voix hier, mercredi 24 janvier 2018 au cours de la
cérémonie d’échanges de vœux. Mieux, elles ont promis à Ezaley et à son équipe un second mandat. En témoigne, les propos du chef Gouro, porte-parole des chefs. « On ne change pas une équipe qui gagne. Et le second mandat que nous vous accordons, nous voulons que vous le mettiez à profit pour corriger des problèmes comme les coupures intempestives de courant… » a-t-il dit. Quand Mme Danho Etiboua Chantal, au nom des femmes de Grand-Bassam et de la Federaf, disait : « les femmes vous disent avec assurance que vous méritez un second mandat. Nous vous disons que vous aurez un second mandat à la majorité absolue. Tout est bouclé, allons seulement ». Adama Coulibaly au nom des responsables des quartiers et villages et de la société civile a enfoncé le clou. « Vous avez été le meilleur élu local 2017, ce qui est le fait du don de soi dont vous faites preuve. Les bassamois vous imposent un second mandat qui sera la consécration pour le nombreux travail abattu et qui reste encore à abattre ». Plusieurs autres intervenants ont salué les actions du maire et de son équipe (voies bitumées, routes réhabilitées, centres de santé, fonds d’aide aux femmes, aux jeunes, divers appuis et proximité avec les populations etc). Sensible à tous ces hommages et mots de reconnaissance, le maire Ezaley, après un grand merci et des vœux de bonne année à tous s’est plié à l’exigence de ses mandants. A ceux qui l’ont donc mis en mission en 2013, il dira : « je suis d’accord avec vous. On va continuer. Le Conseil municipal va encore faire beaucoup de chose… pour faire de Grand-Bassam, la première ville émergente en 2019 ou en 2020, avant toutes les autres ».

Mairie de Grand Bassam
Commentaires


Comment