Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Alassane Ouattara invite les patrons de presse à ‘’traiter avec dignité’’ leurs employés
Publié le jeudi 25 janvier 2018  |  APA
Présentation
© Autre presse par DR
Présentation de voeux de nouvel an de la presse au Président de la République
La salle des pas perdus de la présidence de la République a servi de cadre ce jeudi 25 janvier 2017, à la cérémonie de présentation de vœux du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara aux acteurs du secteur de la presse en Côte d’Ivoire.
Comment


Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a invité, jeudi à Abidjan, les patrons de presse à ‘’traiter avec dignité’’ leurs employés, en respectant notamment le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG).

«Continuer de traiter avec dignité vos employés et vos collaborateurs (…) le non-paiement du SMIG est contraire à la loi » , a dénoncé Alassane Ouattara lors d’une cérémonie de présentation de vœux à la presse et aux médias.

Il a réitéré à cette occasion son engagement pour une presse plus libre. «J’avais demandé que les projets déposés à l’Assemblée nationale proscrivent définitivement la garde à vue, la détention provisoire pour les infractions commises par voie de presse (…) Que les sanctions pécuniaires soient plus fortement réduites », a-t-il souligné face aux hommes de médias annonçant dans la foulée l’augmentation de la subvention accordée à la presse qui est passé de 598 millions de F CFA à 4 milliards de FCFA.

L’évolution de la Côte d’Ivoire en matière de liberté de la presse a également été évoquée au cours de ces échanges. A ce sujet, le président Ouattara s’est réjoui du passage de la Côte d’Ivoire de la 159è place en 2012 à la 119è place en 2017.

Le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Moussa Traoré a auparavant présenté «une presse ivoirienne malade, agonisante » , quand le président du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), Patrice Yao a plaidé pour la mise en place d’une imprimerie pour l’impression des journaux à moindre coût.

SY/ls/APA
Commentaires


Comment