Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : l’Etat a apporté un soutien de 2,8 millions USD à la presse en 2017
Publié le vendredi 26 janvier 2018  |  Xinhua
Présentation
© Autre presse par DR
Présentation de voeux de nouvel an de la presse au Président de la République
La salle des pas perdus de la présidence de la République a servi de cadre ce jeudi 25 janvier 2017, à la cérémonie de présentation de vœux du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara aux acteurs du secteur de la presse en Côte d’Ivoire.
Comment


La subvention de l'Etat aux entreprises de presse a augmenté de 135% passant de 595 millions de francs CFA à 1,4 milliard de francs CFA (environ 2,8 millions USD) au cours de l'année écoulée.

L'information a été donnée par le président ivoirien Alassane Ouattara lors d'une cérémonie de présentation de vœux de Nouvel An aux médias jeudi au palais présidentiel d'Abidjan.

"J'ai autorisé le relèvement des ressources du Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP) qui sont passées, en 2017, de 595 millions de francs CFA à 1,4 milliard de francs CFA, soit une augmentation de plus de 135%", a indiqué Alassane Ouattara.

Pour le chef de l'Etat, la presse ivoirienne a démontré son "dynamisme" par la pluralité et la diversité des lignes éditoriales qui coexistent sur le marché.

Il a affirmé que la "liberté et l'indépendance" des animateurs de ce secteur d'activité lui tiennent à cœur, se réjouissant des progrès enregistrés ces dernières années par la Côte d'Ivoire qui est passée de la 159ème place en 2012 à la 81ème place en 2017 sur l'échelle du baromètre de la liberté de la presse dans le monde.

Le président Ouattara a invité les acteurs de la presse et des médias à mener des réflexions sur le modèle économique dans la gouvernance des entreprises de presse afin qu'elles soient viables, tout en appelant les journalistes à davantage de "professionnalisme et de responsabilité" dans l'exercice de leur métier.
Commentaires


Comment