Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Diplomatie
Article
Diplomatie

L’ambassadeur d’Allemagne heureux de voir la langue allemande ancrée en Côte d’Ivoire
Publié le vendredi 26 janvier 2018  |  AIP
Éducation
© Abidjan.net par PR
Éducation : cérémonie de remise des clés des écoles EPP1 et 2 de Blockhauss réhabilitées par la fondation Gaumont Diagou
Abidjan le 12 octobre 2017. La Fondation Gaumont Diagou a procédé ce jeudi à la remise des clés des écoles EPP 1 et 2 de Blockhauss de Cocody qu`elle a réhabilité en partenariat avec la fondation NSIA et l`ambassade de la République d`Allemagne en Côte d`Ivoire. Photo: M. Michael Grau, Ambassadeur de la République d`Allemagne en Côte d`Ivoire
Comment


Abidjan - L’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Michael Grau, a exprimé sa fierté de voir la langue allemande ancrée en Côte d’Ivoire.

« Je suis très ravi de voir l’enseignement de la langue allemande ancrée dans ce pays et surtout l’intérêt que portent les jeunes Ivoiriens à cette offre et aussi l’énergie et la détermination avec laquelle ils s’engagent dans l’apprentissage de cette langue pour la parler », a déclaré vendredi, à Abidjan, M. Grau, à l’occasion de la cérémonie de la promotion sortante du département d’allemand de l’École normale supérieure d’Abidjan (ENS).

Selon lui, cet intérêt que portent les jeunes Ivoiriens à cette langue sert à diversifier les relations entre l’Allemagne et la Côte d’Ivoire, en plus de la coopération économique.

« Nous avons divers degrés d’intervention, notamment à l’Institut culturel ici qui n’offre pas que les cours pour les adultes, il y a aussi des formations culturelles avec la bibliothèque. S’agissant des tâches liées à la coopération éducative à Abidjan et à l’intérieur du pays, il y a plusieurs secteurs, mais surtout un partenariat avec quatre établissements », a-t-il ajouté.

Toutes les écoles peuvent bénéficier de ces offres qui peuvent comprendre la mise à disposition de matériels didactiques, des stages de perfectionnement et des stages pour compléter la formation en Allemagne, a assuré M. Grau.

Quant au directeur du département d’allemand à l’Université Félix Houphouët-Boigny, Dr Ziololet Jacob, tout en remerciant l’ambassadeur d’Allemagne et le directeur du Goethe-Institut pour leur soutien, a souhaité qu’on revienne à la formule du séjour en Allemagne à la fin de formation.

sdaf/akn/fmo
Commentaires


Comment