Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: Pascal Affi N’Guessan plaide pour une réforme de la CEI
Publié le dimanche 28 janvier 2018  |  RFI
Après
© APA par Saliou AMAH
Après les révélations de Médiapart, Affi demande l’arrêt de la procédure contre Gbagbo
Vendredi 13 octobre 2017. Abidjan. Le Président du Front populaire ivoirien (FPI, Opposition) Pascal Affi N’guessan (photo) a souhaité l’arrêt de la procédure à la Cour pénale internationale (CPI) contre l’ex-Chef d’Etat ivoirien Laurent Gbagbo après les révélations du site Mediapart qui montre qu’elle obéit à des ‘’considérations politiques’’.
Comment


Lors d’une cérémonie de vœux pour la nouvelle année, Pascal Affi N’Guessan s’est exprimé en faveur d’un rapprochement FPI-PDCI pour les élections locales puis la présidentielle de 2020. Lors de cette cérémonie, le président de l’une des deux ailes du Front populaire ivoirien (FPI) a aussi plaidé pour une réforme de la commission électorale indépendante (CEI), avant la tenue des élections locales prévues cette année.
La Commission électorale n’est pas indépendante, elle doit donc être réformée, a déclaré Pascal Affi N’Guessan face à un parterre de cadres du FPI. « Il faut une nouvelle CEI pour les élections locales prochaines. Une CEI équilibrée, reposant sur trois pieds équilibrés : la coalition au pouvoir, l’opposition et la société civile. Et présidée par une personnalité nationale reconnue pour son intégrité, sa compétence et son expérience administrative et sociale, personnalité choisie de manière consensuelle. »

Cet appel à une révision de la composition de la CEI fait écho à un arrêt rendu en ce sens il y a un peu plus d’un an par la Cour africaine des droits de l’homme basée à Arusha, en Tanzanie, et jusqu’ici resté sans effet.

Lors de ce discours, Pascal Affi N’Guessan a une nouvelle fois lancé un appel à l’unité de son parti et s’est dit prêt à investir en tête de liste pour les élections municipales et régionales des « frondeurs » du FPI.

Le parti sera également ouvert à des alliances politiques pour ces scrutins, a-t-il assuré.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment