Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Des dirigeants africains réaffirment leur engagement pour l’équité en matière de santé
Publié le dimanche 28 janvier 2018  |  AIP
Sommet
© Présidence par DR
Sommet extraordinaire des Chefs d`Etat et de Gouvernement de la CEDEAO
Samedi 27 janvier 2018. Ethiopie. Sommet extraordinaire des Chefs d`Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, auquel a pris part le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, à Addis-Abeba, en marge du 30e Sommet ordinaire des Chefs d`Etat et de Gouvernement de l`Union Africaine.
Comment


Abidjan - Les dirigeants africains réaffirment leur engagement pour l’équité en matière de santé, en marge du 30ème sommet de l’Union africaine (UA), tout en approuvant un nouvel outil pour mesurer les progrès dans la lutte contre les maladies tropicales négligées (MTN).

Élaboré par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cet indice illustre les progrès des stratégies de traitement et de prévention des MTN des 47 pays d’Afrique sub-saharienne dont les plus courantes sont la filariose lymphatique, l’onchocercose, la schistosomiase, les géohelminthiases et le trachome. D’ailleurs, cet outil a été ajouté au tableau de bord de l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA).

Présidant une réunion en marge du sommet, le premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn, a rassuré que son gouvernement est déterminé à ce que le mot 'négligé' ne soit plus associé à ces maladies. "Améliorer la santé, l’éducation et la productivité de nos concitoyens les plus pauvres en éliminant les MTN peut mettre l’Afrique sur la voie de la prospérité et de la Couverture santé universelle. J’appelle mes homologues, chefs d’État et de gouvernement, à consolider les progrès obtenus et à accroître leurs efforts pour lutter contre les MTN, en en faisant un thème de mobilisation et d’action concertées au sein de l’Union africaine", a déclaré le premier ministre Hailemariam Desalegn.

Grâce à une coalition public-privé mondiale, le nombre de personnes prises en charge pour les MTN s’est accru, de sorte que la population à risque de contracter ces maladies a baissé de 400 millions au cours des cinq dernières années, signale-t-on.

L’ajout des MTN à l’indice de couverture intervient juste avant le 30 janvier qui marquera le 6e anniversaire de la Déclaration de Londres sur les MTN un partenariat multisectoriel réunissant groupes pharmaceutiques, bailleurs, pays d’endémie et ONG qui se sont engagés à contrôler, éliminer ou éradiquer 10 maladies tropicales négligées d’ici 2020.
Plus de 1,5 milliard de personnes risquent de contracter une MTN dans le monde dont 620 millions en Afrique, signale-t-on.

kp
Commentaires


Comment