Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le maire de Brobo aux populations Baoulé de Soubré : « Le pays ne va pas avancer dans les querelles »
Publié le mardi 30 janvier 2018  |  Notre Voie
Comment


«Il faut qu’il y ait une paix permanente entre vous les Baoulé de Brobo et vos tuteurs Bété de Soubré. C’est comme ça qu’on pourra aller de l’avant», a conseillé le maire de Brobo, Célestin Yao N’Zué, qui s’adressait ainsi aux membres de l’Amicale des ressortissants de Brobo à Soubré (AREBOS). C‘était le 27 janvier dernier, lors de l’assemblée générale ordinaire de ladite organisation. Poursuivant le premier magistrat de la commune de Botro, par ailleurs, parrain de cette rencontre, a invité ses filleuls à la paix et la cohésion sociale. Mieux, il les exhortés à l’union et la fraternité. «Vous savez que notre pays a été défiguré par les différentes crises. Il est donc temps de recoller les morceaux et nous, les élus, sommes appelés à jouer ce rôle dans tout le pays», a rappelé l’hôte du jour.
Pour Célestin Yao N’Zué, la paix dans un pays conduit obligatoirement une bonne croissance économique. «Si on reste dans les querelles, le pays ne pourra pas rester en paix et on ne pourra pas avancer. Parce que le développement a besoin de paix », a précisé le maire de Botro. Il a surtout encouragé ses frères et sœurs au travail et à l’esprit solidarité afin de bâtir, ensemble, la Côte d’Ivoire.
Quant au président de l’Amicale des ressortissants de Bottro à Soubré, Phélix Kouassi Kouassi Kan, il s’agit à travers cette organisation de se faire connaître, de s’entraider et, mieux, de faire la promotion des us et coutumes de base de Botro. Il a également saisi cette occasion pour inviter ses membres à la cohésion sociale.

Symphorien ROBALé
Commentaires


Comment