Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire : 30 usines de riz seront ouvertes d’ici juin (DG ONDR)
Publié le mardi 30 janvier 2018  |  APA
Yacouba
© Autre presse par DR
Yacouba Dembélé, Directeur général de l’Office national pour le développement du riz (ONDR)
Comment


Abidjan-(Côte d’Ivoire) - Le Directeur général de l’Office national pour le développement du riz (ONDR) Yacouba Dembélé a annoncé, lundi, l’ouverture d’ici juin prochain de 30 usines de riz sur l’ensemble du territoire national visant à apporter un plus à la production locale.

Les pays de l’Afrique s’imprègnent de l’expérience asiatique sur les succès de la chaîne de valeur du riz, à travers un atelier ouvert, lundi à Abidjan à l’initiative du Centre du Riz pour l’Afrique (AfricaRice). Cet atelier s’achève jeudi.

« Nous sommes en train de construire 30 usines de 25 000 tonnes chacune (…), fonctionnelles d’ici juin », a précisé Yacouba Dembélé lors d’un atelier sur la chaîne de valeur du riz à Abidjan consacré à un partage d’expériences avec les pays asiatiques.

Selon M. Dembélé, « chaque fois que nous avons construit une usine dans une localité, l’année d’après la production augmente ».

Sur l’état du secteur rizicole en Côte d’Ivoire, M. Yacouba Dembélé a souligné deux points qui freinent son développement à savoir la transformation et les appuis financiers.

«Si vous n’avez pas d’usines pour transformer, le producteur n’aura pas de garantie de commercialisation. Il faut le financement pour avoir l’engrais, faire la production … », a mis en exergue le Directeur général révélant que le pays est passé d’une production d’environ 500 000 tonnes en 2011, à environ 1 400 000 tonnes qui stagne depuis 3 ans ».

Le Directeur général de l’ONDR est très confiant quant à l’avenir. « L’Inde était importatrice et il est exportateur aujourd’hui .Ils ont mis en place un office et une grande implication du secteur privé », a-t-il partagé.

« Ici, l’Etat n’est qu’un facilitateur. Il faut une implication du secteur privé qui va maîtriser l’ensemble des éléments de la chaîne, la production, la transformation, la distribution », a conclu Yacouba Dembélé.

Le gouvernement ivoirien a créé début, janvier une Agence de développement de la filière riz (ADERIZ) afin de relancer sa politique rizicole en remplacement de l’ONDR.

SY/ls
Commentaires


Comment