Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Côte d’Ivoire-Inter / Paul Kagamé calme la colère de ses pairs africains contre Trump
Publié le mardi 30 janvier 2018  |  AIP
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie d`ouverture du Forum Africa 2017 en Egypte
Vendredi 08 décembre 2017.Charm el-Cheikh.Cérémonie d`ouverture du Forum Africa 2017,en Egypte, en présence du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara.Photo : Monsieur Paul Kagamé, Président de la République du Rwanda.
Comment


Abidjan - Le nouveau président en exercice de l’Union africaine, Paul Kagamé, est parvenu à calmer la colère de ses pairs africains outrée par des commentaires grossiers attribués au président américain Donald Trump.

"Le président Trump a écrit une lettre à la Commission de l’UA qui s’adresse aux chefs d’Etat africains, leur souhaitant tout le succès et indiquant qu’il est prêt à collaborer avec l’Afrique", a indiqué Paul Kagamé, à Addis Abeba, en marge du sommet de l'UA.

Le président américain Donald Trump et son homologue rwandais Paul Kagamé se sont entretenus vendredi à Davos en Suisse lors de la 48ème réunion du forum économique mondial 2018.

Au cours de l’entretien Donald Trump a félicité Paul Kagamé pour le travail qu’il abat au Rwanda avant de le féliciter pour sa désignation à la tête de l’Union africaine (UA). Il a également demandé à son homologue rwandais de transmettre ses salutations chaleureuses aux chefs d’Etat africains qui se réunissent à Addis Abeba en Ethiopie pour le 30ème sommet de l’UA.

Le président rwandais, a pour sa part, indiqué qu’il s’est agi de questions économiques et d’échanges commerciaux lors de cet entretien sans toutefois dire si il a été question de l’affaire « pays de merde ».

Pour rappel, le président américain, Donald Trump qui recevait jeudi 11 janvier à la Maison-Blanche des sénateurs pour évoquer le problème de l’immigration aux États-Unis, s’était emporté et avait traité Haïti, Salvador et certains pays africains de « merde ». L’Union africaine avait jugé les propos de M. Trump raciste, irresponsable et avait exigé de lui des excuses publiques.

Face à la polémique, M. Trump a nié avoir tenu de tels propos lors de sa rencontre avec les sénateurs dans le bureau oval. Sur les réseaux sociaux, il a signifié qu’il a été soit, dure dans ses déclarations, mais n’a jamais dit quoi que ce soit de désobligeant sur les Haïtiens et les Africains.

sdaf/kam
Commentaires


Comment