Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

CNPS: Un excédent financier de plus de 80 milliards de F Cfa en 2 017
Publié le dimanche 4 fevrier 2018  |  Fraternité Matin
Projet
© Abidjan.net par PR
Projet filets sociaux productifs : Signature de convention entre Orange et le ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale
Jeudi 29 décembre 2016. Abidjan. Plateau. Le ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale et l`opérateur de téléphonie Orange ont signé à une convention dans le cadre du projet filets sociaux productifs, un programme initié par le Gouvernement pour venir en aide à hauteur de 36000 par trimestre aux populations rurales les plus démunies. Photo: Kouassi Denis Charles, directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS)
Comment


Le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale a fait le bilan 2 017 des activités de son institution à l’espace Latrille Events.

La traditionnelle cérémonie de présentation des vœux a permis au directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale, denis Charles Kouassi, de faire le bilan 2017 des activités de son institution.
C’était récemment à l’espace Latrille Events. Il a annoncé à cette occasion que les résultats de l’année qui s’achève dégagent un excédent financier d’un peu plus de 80 milliards de Fcfa, contre 77 milliards en 2016, et 63 milliards en 2015. Il a également indiqué que ces résultats positifs enregistrés chaque année, permettent à la maison d’améliorer le service des prestations comme le démontrent les revalorisations successives des pensions de retraite (8 et 5%) en 2014 et 2016, des rentes aux victimes d’accident du travail (8%) en 2016, et des allocations familiales (100%) en 2016.


Bien avant, Charles Kouassi a expliqué qu’ « Au niveau du recouvrement des cotisations sociales, on enregistre un taux de réalisations de nos prévisions de déclarations de 101%, soit 278 milliards, contre 251 milliards en 2016 et 228 milliards en 2015. Au titre du recouvrement, sur les prévisions d’encaissement, on note un taux de 94%, soit 244 milliards contre 224 milliards en 2016 et 205 milliards en 2015 », a-t-il fait savoir. En indiquant, concernant la gestion des prestations sociales, que le taux d’instance de traitement des dossiers est largement contenu dans les normes contractuelles, parce qu’il est en dessous des 15% fixés par la Conférence inter-africaine de prévoyance sociale (Cipres). Le Dg est également satisfait du paiement des prestations. «La régularité enregistrée dans la perception des différents droits s’est poursuivie à la grande satisfaction de nos bénéficiaires », a-t-il souligné.


En expliquant par ailleurs que la volonté d’amélioration des prestations servies par l’institution l’a amenée à engager une politique de construction de nouvelles agences dans les communes de treichville, Korhogo, Yamoussoukro, et Agboville, pour lesquelles les livraisons sont prévues dans le courant de l’année 2018. Il est prévu dans le même élan, la construction de deux autres agences à San-pedro et à Daloa.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment