Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Diallo Ticouai Vincent (acteur de théâtre) : ``Le théâtre ivoirien souffre d’un manque de salles``
Publié le lundi 5 fevrier 2018  |  Notre Voie
Comment


Le directeur-fondateur de la troupe de théâtre «Le Soleil», Diallo Ticouaï Vincent, a passé au peigne fin les maux qui minent le théâtre ivoirien lors de son récent séjour dans la ville de Gagnoa. D’entrée, il a pointé du doigt le manque de moyens financiers qui empêche les acteurs de faire, selon lui, la promotion de leurs spectacles à la télévision. «Le théâtre n’est pas interdit à la télévision ivoirienne parce qu’il reste un média national. Nous ne passons plus avoir accès au petit écran parce que nous n’avons pas les moyens de faire la promotion d’un spectacle de théâtre à la télévision quand il se joue dans une salle capable d’accueillir plus de 1000 personnes. Le coût est très élevé. Donc il est insupportable. Nous sommes contraints d’imaginer d’autres canaux pour organiser nos spectacles» a-t-il expliqué.

Abordant le chapitre de la fréquentation des salles de théatre, il a rejeté du revers de la main les critiques qui fondent à croire que le théâtre ivoirien est en perte de vitesse. «Le théâtre ivoirien est loin de mourir. On a l’impression que le théâtre se meurt en Côte d’Ivoire simplement parce qu’il n’y a plus de reportages autour de nos spectacles. Bientôt, nous allons organiser le Championnat national de théâtre pour démontrer que notre art se porte bien sur l’ensemble du territoire national», s’est le comédien. Qui n’a pas manqué de lever un coin de voile sur son talent. «Ma force est à mettre sur le compte de mon amour pour le théâtre. Celui qui pratique l’art qui le fascine est toujours en pleine forme. A mon âge, je n’écoute pas les ragots. Mais plutôt mon cœur et mes ambitions personnelles», a laissé entendre le dramaturge. Sans omettre de mettre en avant la seconde plaie du théâtre ivoirien. «Le théâtre ivoirien souffre d’un manque de salles de spectacles. A l’opposé, il possède des acteurs et des troupes. Notre recul est à mettre au compte de cette triste réalité. Je voudrais préciser que le théâtre s’est retiré pour laisser les autres formes d’expression culturelle s’exprimer. Le théâtre demeure l’art fédérateur qui regroupe la musique, le costume, la chanson, le récit et le texte», a fait remarquer le metteur en scène.
Parlant de l’humour qu’il apprécie bien, il révélera : «L’humour est une belle forme d’expression. Les humoristes sont des génies pour avoir réussi à transformer les faits divers en un spectacle qui fait bouger tout le monde. Les acteurs de théâtre ont l’art de poser les problèmes cruciaux de l’Etat, d’ouvrir les yeux du citoyen sur l’avenir de son pays », a-t-il conclu n

Doumbia Namory
Correspondant permanent
dans la région du Goh
Commentaires


Comment