Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire: lancement d’un projet de construction d’une maison du fonctionnaire
Publié le jeudi 8 fevrier 2018  |  APA
Côte
© APA par Saliou AMAH
Côte d`Ivoire: lancement d`un projet de construction d`une maison du fonctionnaire
Abidjan (Côte d’Ivoire) - Un projet de construction d`une maison du fonctionnaire ivoirien a été lancé, mercredi à Abidjan, à l`issue d`une Assemblée générale de la plateforme des fonctionnaires de Côte d`Ivoire. Photo: Zadi Gnagna
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Un projet de construction d’une maison du fonctionnaire ivoirien a été lancé, mercredi à Abidjan, à l’issue d’une Assemblée générale de la plateforme des fonctionnaires de Côte d’Ivoire.


Ce projet a été approuvé , à l’issue d’une Assemblée générale de la Plateforme des fonctionnaires qui s’est tenue dans l’enceinte de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody dont l’objectif était « de faire le bilan de la lutte entamée, de même que le point de la mise en œuvre des accords et les perspectives de la lutte ».

Selon le Porte-parole des syndicats, Zadi Gnagna, « La Maison du fonctionnaire» aura pour missions entre autres « de servir de lieu de réflexion à la modernisation de l’administration et de participer à la gestion du secteur ».
D’où son appelle à l’adhésion des fonctionnaires et même de l’Etat ivoirien dans la mise en forme de ce projet.

Par ailleurs, des organisations syndicales ont salué au cours de cette rencontre le gouvernement ivoirien pour le respect de « ses engagements » dans l’accord signé entre les deux parties à l’issue des grèves qui avaient affecté plusieurs secteurs, invitant à la mise en place d’un comité de suivi.

« Le gouvernement a commencé à respecter ses engagements », a salué M. Gnagna notamment en ce qui concerne les augmentations de 41 000 fonctionnaires.

Le gouvernement ivoirien et les fonctionnaires avaient signé en août dernier, une trêve sociale de cinq ans, mettant ainsi fin à plusieurs mois de remous sociaux qui avaient secoué le pays.

Les fonctionnaires ivoiriens en grève réclamaient entre autres ‘’le retrait des dispositions anti-sociales de l’ordonnance 2012-303 du 4 avril 2012 portant organisation des régimes de pensions gérés par la CGRAE (Caisse générale des retraités et agents de l’Etat),’’, ‘’l’intégration des agents journaliers du secteur public à la Fonction publique et l’arrêt des violations des libertés syndicales en Côte d’Ivoire’’ .

Le paiement effectif et intégral du stock des arriérés dus aux effets financiers des mesures de revalorisation salariale depuis 2009 ainsi que les 150 points d’indices restent les deux points d’achoppement entre l’exécutif ivoirien et les syndicats de fonctionnaires.

SY/ls/APA
Commentaires


Comment