Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Marcory : 4 ans après… Voici le bilan du maire Aby Raoul
Publié le vendredi 9 fevrier 2018  |  Le Factuel d'Abidjan
Comment


Juin 2013 - Février 2018. Cela fait environ 4 ans et 7 mois, que Aby Raoul dirige la Mairie de Marcory. Sur les 20 projets nécessaires à la transformation de la commune, 14 sont fonctionnels depuis 2016. Soit un taux de réalisation de 65% en 3 ans. Il ne reste plus que 6 projets structurants pour implémenter la vision du maire Aby Raoul ; lesquels sont pour la plupart bien avancés, en termes d’exécution depuis 2017.
Coup de projecteur sur des actions et réalisations qui font la fierté de toute une cité.

Amélioration des conditions de travail et optimisation du fonctionnement de la mairie

«Il n’y a de richesses que d’hommes», a dit le philosophe Jean Bodin. Cette citation qui a désormais valeur de maxime, le maire Aby Raoul, par ailleurs, ingénieur qualité et gestionnaire des ressources humaines, l’a exploitée à fond.
En commençant par motiver les agents de la municipalité sans lesquels, la réalisation de son ambitieux projet de société serait une vue de l’esprit.
Après le renouvellement de la tenue vestimentaire des gardes municipaux en 2013, il a engagé le processus d’amélioration des conditions de travail et de l’optimisation du fonctionnement de la mairie par l’acquisition de 30 véhicules, dont 10 flambants-neufs sont revenus aux différentes directions, y compris le secrétariat général, le 5 juin 2014.
Suivrons en 2015, la réhabilitation des locaux de la mairie, l’achat de 20 motos et de 20 tricycles, la dotation de la mairie en matériels informatiques et de mobiliers de bureau. Mais aussi des équipements d’aménagement, l’installation d'une connexion internet illimitée pour tous, etc.
A cela, Aby Raoul a ajouté la normalisation et la revalorisation du traitement des agents municipaux qui ont vu leur salaire minimum relevé de 84 000 F.CFA à 107 000 F.CFA en 2014. Soit une hausse de 27% qui a touché 223 agents, qui représentent 45,05% des effectifs en 2015.

Dans le même registre, des postes de sous directeurs et chefs de service ont été créés en 2014. Tout comme la totalité des indemnités des directeurs (8 personnes) a été payée en 2014 et celles des chefs de services (56 personnes) en 2016. Un paiement partiel d’indemnités est également enregistré au bénéfice des sous directeurs qui sont au nombre de 21 personnes, en 2016.
Par ailleurs, le chiffre zéro licenciement d’agent à la mairie, tout comme l’application de mesures de majoration des salaires de 8% en 2016 ont été salués par tous; tandis que 166 agents ont été décorés la même année et 19 autres ont bénéficié d’un avancement exceptionnel qui les a conduits à la retraite en 2017. Sur le plan de la santé, l’amélioration de la couverture médicale (MUNASSUR) pour le salarié + 4 membres de sa famille est une réalité depuis 2014. Il est à noter que cette mesure de haute portée sociale s’étend également aux membres du Conseil municipal + 4 membres de leurs familles respectives.

Optimisation des outils de communication de la Mairie

Au nom du droit que les administrés ont d’être informés, la direction de la communication de la mairie de Marcory a été renforcée avec l’arrivée à sa tête, de 2 journalistes professionnels expérimentés. La directrice est une vedette de l’audiovisuelle pendant que son adjoint est un poids lourd de la presse écrite. Une fois dans le mois, un journal de 16 pages qui résume l’action municipale, est produit dans les règles de l’art, dont la version papier est gracieusement mise à la disposition du public via des points de distribution précis ; tandis que la version électronique, format PDF est sur le Net. Précisément sur la page (Mairie de Marcory officiel).
De plus, cette équipe qui est très active sur les réseaux sociaux (Facebook, twitter et autres plateformes de communication), vient d’être renforcée en termes d’outils, par la mise en service de la radio communale (91.7 FM).

Optimisation des recettes de la Mairie

Erigée en commune de plein exercice en 1980, Marcory qui s’étend sur une superficie de 12.5 km2 est habitée par une population estimée à 500 000 habitants selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2014).
Sur le plan de ses atouts économiques, la commune abritait avant l’élection de Raoul Aby, plus de 850 entreprises exerçant dans divers domaines dont l’agroalimentaire et les services avec des entreprises telles qu’Orange Côte d’ Ivoire, Nestlé, SACO Chocodi…
Mais aussi de grands restaurants et de grands centres commerciaux comme ORCA, Cap Sud, Prima, Cash Center, etc.
Malgré tous ses avantages, les recettes de la mairie étaient médiocres, avec un niveau de recouvrement qui contraste avec les potentialités économiques de la commune.
Conséquence : le budget de la mairie était de 300 millions de francs CFA en 2011 ; puis d’un milliard de francs CFA à la prise de fonction de Raoul Aby, en 2013.

Pour améliorer cette situation, Aby Raoul a été le premier maire à adhérer au projet E-commune en septembre 2014 ; une application accessible sur internet qui aide les communes à accroître la mobilisation de leurs ressources propres et à mieux planifier le développement local.
Pour mener à bien ces opérations qui se sont déroulées d’octobre 2013 à janvier 2014, 50 jeunes de Marcory ont été sélectionnés, formés et encadrés par le Centre national de télédétection et d’information géographique (CNTIG), concepteur de l’application.
Grâce à ce précieux outil, 13.696 contribuables avec un potentiel mobilisable de plus de 2 milliards ont été répertoriés. Une action qui a certes coûté 50 millions de francs CFA à la mairie, mais par rapport au gain, cela a été très vite amorti.
Depuis, les recettes de la commune se sont nettement améliorées. Le Budget de la mairie aussi.

Le chômage n’est pas une fatalité

Pour voler au secours des demandeurs d’emplois, le bouillant maire de Marcory a lancé le lundi 3 novembre 2014, le projet baptisé «le chômage n’est pas une fatalité» autour de 10 opérations essentielles pour faciliter l’insertion socioéconomique des jeunes et des femmes.
Ainsi, 1000 bons de permis de conduire sont offerts aux jeunes, l’installation de la maison de l’emploi, la formation gratuite aux techniques de recherche d’emploi, le forum de l’emploi, l’informatique pour tous, l’anglais pour tous, etc. ont été retenus et exécutés comme programme d’actions.
Un projet fort louable qui a obtenu l’adhésion du ministre de l’Emploi qui a aussitôt engagé ses services à accompagner résolument, cette initiative de l’équipe municipale.
Dans la foulé, 186 jeunes de Marcory ont reçu des mains du Premier Ministre Daniel Kablan DUNCAN, 54 millions de francs CFA, le jeudi 22 octobre 2015 pour le financement de leurs projets dans le cadre du projet national "Agir pour les jeunes" initié par le même ministère.
Sous le magistère du premier magistrat de la commune de Marcory, la maison de l’emploi qui est désormais placée sous la responsabilité d’un sous-directeur est fonctionnelle.

L’insertion professionnelle de 100 jeunes au magasin Carrefour, l’embauche de 150 jeunes à travers le projet intégré de sécurité urbaine et de fluidité routière ainsi que 50 autres pris en compte par la création d’une brigade de la salubrité communale sont autant de résultats à mettre à l’actif de la municipalité.

Sans oublier que l’opération un jeune, un projet, un financement pour lequel le maire a mobilisé 25 millions de F.CFA / an sur 3 ans rencontre l’adhésion de tous. Il en a fait de même pour le projet un jeune, une formation, un métier qui mobilise également 25 millions de F.CFA / an sur 3 ans, etc.
Toujours aux côtés des jeunes, le maire a fait passer leur subvention de 3 millions à 15 millions de francs CFA.
Quant aux femmes, c’est un fonds de 300 millions de francs CFA, dans un système de prêts au taux d’intérêt zéro qui est mis à leur disposition, pour leur permettre d’entreprendre des activités génératrices de revenus.
Au fur et à mesure que les premières bénéficiaires remboursent, d’autres candidates au fonds sont servies, l’objectif au final étant d’aider l’ensemble des femmes de Marcory, sans distinction ethnique, religieuse et de parti politique à sortir du chômage.
Au surplus, les mamans de la commune sont célébrées et comblées de cadeaux, chaque année à l’occasion de la traditionnelle fête des mères.
De 2014 à ce jour, environ 8000 complets de pagnes à raison de 2000 par an, leur ont été distribués par le généreux maire de Marcory.

Marcory, commune propre, commune chic

Pour maintenir la commune salubre, le maire Aby Raoul a alloué une enveloppe de 15 millions de francs CFA aux CDQ chargés de la propreté des quartiers et de la valorisation du concept «Marcory commune chic, commune propre», qui est loin d’être un vain slogan.
Depuis 2014, ce programme qui a été exécuté en 8 étapes a donné une fière allure à la cité grâce aux efforts conjugués de la municipalité et des populations.
Les états généraux de la salubrité, l’installation de la brigade de salubrité, la libération des parkings du grand marché, la fermeture des nids de poule, l’opération zéro pneu et aucune carcasse de véhicules dans les rues et ruelles de Marcory, la fermeture définitive du Marché de Menêkré, la pose de poubelles sur les grandes artères de la commune, sont, entre autres, des actions qui ont positionné Marcory parmi les communes les plus propres du pays.

Marcory, commune chic, commune fleurie

En plus de gagner le pari de la salubrité, l’autre concept «Marcory, commune chic, commune fleurie» a été matérialisé le mardi 10 mai 2016 par l’inauguration d’un espace de détente sous le troisième pont, dénommé Jardin Henriette Konan Bédié.
Dans le même temps, le processus de réhabilitation des 35 autres existants ainsi que la création de nouveaux espaces de repos, de jeux et de détente a été lancé dans l’urgence sur tout le territoire communal.
Notamment le jardin ORCA DECO, le jardin du boulevard du Gabon, le jardin LONACI, le terrain de sport KBF, l’aménagement de l’avenue TSF, l’aménagement des abords du Foyer des jeunes, l’aménagement de l’espace Passeport biométrique, le jardin Zone 4 impôts, l’aménagement de l’espace en face du grand marché, le jardin en face du commissariat du 9ème, le jardin sainte Bernadette, l’Espace CPI face à la Pergola, l’aménagement d’un terrain de sport synthétique à Marie Koré, etc.
Outre l’embellissement de la cité, l’émérite qualiticien qu’on appelle également le génie d’Anoumabo a ajouté une touche « verte » en redonnant vie aux parcs et jardins conformément aux normes environnementales et de développement durable. Le maire Aby Raoul projette dans cette même veine la construction d’éco-quartiers en plus du processus de planning d’arbres qu’il a déjà engagé.


Plan d’urgence pour Anoumabo et Aliodan

Jusqu’à l’élection du maire Aby Raoul à la tête de la municipalité en 2013, Anoumabo et Aliodan, deux villages de la commune, respectivement habités par 60.000 et 70.000 habitants, étaient en marge du développement.
Pour corriger cette injustice, le conseil municipal a entrepris des travaux de grande envergure qui, une fois achevés, changeront le visage de ces
villages.
Déjà, un centre culturel, des canalisations, un nouveau marché moderne, un fumoir de poissons pour les femmes, un espace moderne pour la fabrication de l’attiéké, la construction d’écoles primaires, avec un terrain de sport moderne synthétique et leur équipement en tables bancs, la rénovation et l’équipement du centre de santé, le démarrage du bitumage de la voie principale d’Anoumabo, etc. ont été salués à leur juste valeur par les populations.

A Aliodan, le centre de santé a été rénové, des salles de classes construites à l’école primaire, le centre culturel réhabilité et équipé, des voies redressées et reprofilées ; pendant que celle menant à l’hôpital a été bitumée. Il convient de noter également que les caniveaux ont été curés et 1000 compteurs de la CIE offerts par la municipalité à des ménages.
Pour rattraper le retard accusé par Anoumobo et Aliodan sur le plan du développement, le maire Aby Raoul a été reçu en audience le jeudi 23 avril 2015 par le président de la République Alassane Ouattara. Au terme des échanges, un plan d'urgence pour Anoumabo et Aliodan d’un coût total de 12 milliards de FCFA dont 9 pour le canal desservant ces 2 quartiers défavorisés a été validé. Ce plan est d’ailleurs entré dans sa phase active avec le bitumage des principaux axes de ces quartiers.

Réhabilitation et modernisation de nos écoles

Pour justifier le concept « Rénovons et bâtissons nos écoles » le conseil municipal de Marcory est parti de ce constat : «Les dernières constructions d’établissements scolaires à Marcory datent de plusieurs années. Aujourd’hui, ils ont pour la plupart besoin d’être réhabilités. Aussi, leur environnement interne et externe est la cible de toutes sortes de nuisances, perturbant l’apprentissage des enfants et le fonctionnement des écoles (…)».

Afin de corriger cette situation, plusieurs établissements scolaires ont été réhabilités et équipés, pour que les enfants de la commune étudient dans les meilleures conditions possibles. Lancé le 20 novembre 2014, le programme «Rénovons et bâtissons nos écoles» établit un standard dit "amélioré" prenant en compte, en plus des salles de classes, le bureau de direction, les toilettes, une cantine, une bibliothèque. Mais également une infirmerie, l’eau, l’électricité et si possible une école maternelle.
L’établissement qui bénéficie déjà de toutes ces commodités, est celui du groupe scolaire d’Anoumabo 1.
Dans le même temps, l’EPP Marcory 1 du Groupe scolaire TSF, l’EPP EtchewKobena du Groupe scolaire TSF, l’EPP Gabriel Dadié du Groupe scolaire TSF, l’EPP Abia Koumassi, l’EPP Sicogi Est 1, 2 et 3, l’EPP Stade 2, etc. ont été réhabilitées. Pendant que des salles de classes et un bloc sanitaire ont été construits à l’EPP Sombo Isaac ainsi qu’Anoumabo et à Aliodan.

Au surplus, le maire Aby Raoul injecte près de 150 millions de F.CFA dans les prises en charge scolaires au bénéfice des élèves chaque année. Il en fait de même pour les kits scolaires. Dans ce chapitre, 50 élèves issus de familles défavorisées ont reçu l’année dernière, des kits scolaires, fruit d’une fructueuse collaboration entre le Conseil municipal et l’association « Savoir Donner », basée en France.
Son engagement pour l’école, Aby Raoul le matérialise également par la récompense des meilleurs élèves de la commune chaque année.
Depuis 2014, ceux d’entre eux qui se distinguent par leurs résultats scolaires sont primés et couverts de cadeaux par le premier magistrat de la commune qui ne lésine point sur les moyens chaque fois qu’il s’agit d’encourager l'excellence.

Amélioration du plateau technique de nos centres de santé

La santé, gage de tout développement durable, Aby Raoul l’a inscrite en lettres d’or dans son programme. Ainsi, la réhabilitation et l’équipement de l’essentiel des centres de santé de la commune, tout comme le renforcement de leurs plateaux techniques respectifs, à l’instar de ceux d’Anoumabo et d’Aliodan sont désormais une réalité.
A travers le projet "Modernisons et équipons nos hôpitaux", quatre opérations ont été réalisées à cette fin. Il s’agit d’un don de matériel à hauteur de 1,5 milliard F.CFA pour les hôpitaux de la commune ; d’un don de 6 millions de F.CFA pour la réhabilitation et le fonctionnement du centre de santé d’Aliodan ; une étude technique pour la réhabilitation des centres de santé d’Aliodan et d’Anoumabo.

Marcory soutient ses populations vulnérables

En attendant d’organiser les personnes du 3ème âge en fédération pour mieux les assister, la municipalité conduite par le maire Aby Raoul octroie une subvention annuelle de 3 millions aux retraités de la commune réunis aux seins de plusieurs associations. Non sans compter que le maire finance leurs activités respectives chaque fois qu’il est sollicité.
Par ailleurs, la mairie a mis 1000 chaises et plusieurs bâches à la disposition des populations qui souhaitent les utiliser pour des funérailles ou même des festivités.
Toujours dans le cadre du programme «Marcory soutient ses populations vulnérables», plus de 20.000 cadeaux sont distribués chaque année, aux tout-petits à l’occasion d’un arbre de Noël que le maire a institué.
En 2017, c’est une fête de Noël éclatée dans les 15 quartiers et villages de la commune qui a fait le bonheur des enfants.
Fruit de l’entregent du maire Aby Raoul, plusieurs caravanes de solidarité initiées par le chef de l’Etat et conduites par le Gouverneur Beugré Mambé sillonnent la commune de Marcory pendant les fêtes de fin d’année. A ces occasions, des kits alimentaires sont régulièrement distribués aux indigents.

Marcory assiste les associations confessionnelles

150 millions de francs CFA. C’est au bas mot, l’enveloppe que la municipalité de Marcory dégage chaque année au bénéfice des congrégations religieuses, depuis que Aby Raoul dirige la commune.
Construction et équipement de mosquées ou de Temples, Ramadan, Tabaski, Noël, Pâques, fêtes des moissons, jubilés, appui aux prêtres, fêtes de charité, etc. sont, entre autres, les occasions choisies par le premier magistrat de la commune, pour apporter à ses communautés, le soutient de la mairie.
Pendant la dernière Tabaski, celui que les musulmans surnomment Habib (le maire Raoul Aby) a offert 35 béliers pour les soutenir.

Optimisation du fonctionnement des associations et ONG

Le maire soutient les associations et ONG au cas par cas pour optimiser leur fonctionnement et les encourager à mieux s’organiser.
Dans cet ordre d’idées, les gardiens des us et coutumes, les religieux, les associations de jeunesses, de femmes, de personnes âgées, de personnes handicapées physiques, etc. sont régulièrement assistés dans la discrétion ; tant matériellement que financièrement, chaque fois que le maire est sollicité pour un quelconque parrainage d’activités.

Projet intégré de sécurité urbaine et de fluidité routière

Au titre du projet intégré de sécurité urbaine et de fluidité routière, 150 agents "parker" ont été recrutés, formés et mis sur le terrain par la municipalité. Leurs missions : gérer au mieux les parkings aménagés (espaces relevant du domaine public), pour mettre fin aux stationnements anarchiques, à l'occupation irrégulière des espaces publics, afin de permettre une circulation fluide et un paysage urbain aéré.

Marcory, carrefour de la culture et du sport

Plusieurs fois championne de "Wozo- vacances" au niveau des tout-petits,
«Marcory, Carrefour de la Culture et du Sport», est un programme constitué de plusieurs actions qui font le bonheur des populations depuis l’avènement du maire Aby Raoul à la tête de la municipalité.
Le concept «Bonne année Marcory» avec John Yalé le roi du «zézé pop» et son orchestre les Kiffiz à l’Institut National de la Jeunesse et des sports (INJS), a tenu toutes ses promesses face à un public nombreux qui n’a pas boudé son plaisir, en 2014.
Le même groupe soutenu par Meiway, le maitre du «Zoblazo», a récidivé en 2015 et a tenu en haleine, les mélomanes pendant plusieurs heures.
En 2016, le show est assuré par le "Coupé Décalé"et le
"Zouglou", emmenés par "Les Patrons", "Zouglou Maker’s", "Serges Beynaud","L’orchestre Bana Congo", "Beby Philip", etc.

A la faveur de la 4ème édition qui a eu lieu le 20 janvier 2018, le mythique groupe Magic
System (des enfants de la commune devenus une fierté mondiale) a donné un de ses meilleurs spectacles devant plus de 30.000 spectateurs à l’avenue TSF.
A cette occasion, le maire Aby Raoul, le généreux initiateur de ce concert gratuit n’a pas manqué de galvaniser la jeunesse en mettant en évidence, l’espoir et la persévérance : «Croyez en vous, croyez en vos chances, car on peut naître à Anoumabo et se retrouver un jour aux Deux Plateaux (…) »,
soutient-il.

A côté de la culture, le sport qui est représenté par le football et le cyclisme dans le programme «Marcory, carrefour de la culture et du sport» occupe une place de choix.
Depuis 2014, le Tour cycliste doté du
Trophée Raoul ABY fait le bonheur des amateurs de la "petite reine". Quant au football, un tournoi dénommé «Mondialito » est dédié aux centres de formation et réservé aux moins de 13 ans.
Ce tournoi qui existe depuis juillet 2007, est ouvert aussi bien aux apprenants de Marcory qu’à ceux des autres communes.
En encouragent ce type d’activités, le maire Raoul Aby a en ligne de mire, la mise en place d’une équipe communale de football, à l’instar du tour cycliste de Marcory qui est déjà enregistré à la Fédération Ivoirienne de Cyclisme (FIC).

Construction et modernisation des infrastructures

En attendant la construction de l’Hôtel communal et d’une Cité de la Culture pour abriter les grandes manifestations, la mairie a donné un signal fort dans plusieurs secteurs.
Notamment la construction, la réhabilitation et l’équipement d’un nombre important d’infrastructures de base, dont certaines ont été baptisées des noms des anciens maires dans le but de leur rendre hommage.
Mais aussi du nom de l’actuel premier magistrat, pour le travail Herculéen qu’il abat à la tête de la commune depuis 2013.

Il s’agit, entre autres, de la réalisation de toilettes publiques au quartier Jean Baptise Mockey - La réhabilitation et la modernisation des locaux de la mairie - Le foyer des jeunes désormais baptisé « Foyer polyvalent Victor Amagou » - La salle des mariages baptisée « Salle Yves Nangui Mankambou » - La salle de réunion (rez de chaussée) baptisée « Salle Lamine Diabagaté » - La bibliothèque baptisée « Bibliothèque Akanda Assi Marcellin » - La salle de conférence (premier étage) baptisée « Salle Bohoussou Kouamé » - Le préau baptisé « Préau Aby Raoul» - La réhabilitation du service de santé scolaire et universitaire - La construction d’une unité de fumage de poissons à Anoumabo en
partenariat avec la FAO - La réhabilitation du grand marché de Marcory - La construction d’un espace de fabrication de l’Attiéké à Anoumabo - La construction d’un marché à Anoumabo - La construction d’un marché à Aliodan - La réhabilitation du foyer des jeunes d’Aliodan - La construction du centre culturel d’Anoumabo, etc.

Assainissement et bitumage de Marcory

Au chapitre de l’assainissement et du bitumage de Marcory, plusieurs quartiers ont bénéficié de ce programme à l’instar des rues de Zone 4 et Biétry, pendant que d’autres sont en chantiers. Notamment, Aliodan, Gnanzouan et Anoumabo.
Dans le même régistre des travaux d'élargissement du Bd de Marseille ont été lancés, le 27 octobre 2017. Vu que l’assainissement et le bitume des rues relèvent de la compétence de l’Etat, le maire Aby Raoul continue de négocier avec le gouvernement et espère que le maximum sera fait avant la fin de son premier mandat.

Aménagement des baies lagunaires - Habitat moderne pour tous - Modernisation des Mille maquis - Mise en place de la technopole NTIC

Au chapitre de ses 4 grands chantiers qui ferment la liste des projets structurants, à savoir : l’Aménagement des baies lagunaires, l’Habitat moderne pour tous, le Modernisation des Mille Maquis et la Mise en place de la technopole NTIC, Aby Raoul continue de travailler à leur réalisation.
«Celui qui ne rêve pas ne vit pas. Nos rêves, d’aujourd’hui, seront nos réalisations de demain», disait-il, le 4 juillet 2014 lors de la conférence de presse bilan de sa première année de mandat.
3 ans après, son état d’esprit et sa détermination restent intacts.
Car, Aby Raoul n’a pas envie d’être maire pour gérer des recettes, mais pour implémenter une grande vision, pour le renouveau de sa commune.
En 2018, il veut surtout atteindre la vitesse de croisière pour achever tous les grands travaux nécessaires à la transformation qualitative de Marcory.

Konaté Fansé
Commentaires

Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Comment