Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les enseignants appelés à privilégier le dialogue et la négociation
Publié le lundi 12 fevrier 2018  |  AIP
Comment


M'Bahiakro – Les membres du syndicat national des enseignants et personnels des établissements privés laïcs de Côte d'Ivoire (SYNEPPLACI) ont été appelés samedi à privilégier le dialogue et la négociation dans le cadre de leur quête d’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Le secrétaire général de la préfecture, Richmond Kouadjo Ekré a fait cette exhortation lors de l’investiture du bureau du SYNEPPLACI. Pour lui, il est aujourd'hui plus que nécessaire de se mettre ensemble pour demander l'amélioration des conditions salariales des enseignants et personnels des établissements secondaires laïcs, dans le respect des textes. Mais cela ne doit pas être une occasion de se dresser contre le patronat, ou d'engager "des grèves sauvages", a-t-il précisé.

« Vous êtes des références pour les enfants que vous enseignez. Continuez d'améliorer les résultats scolaires plutôt que de poser des actes qui pourraient nuire à leur avenir», a déclaré le secrétaire général de la préfecture, tout en indiquant que leurs portes sont ouvertes en cas de problèmes avec les différentes administrations scolaires.

Au nombre de 18, les membres du bureau de la délégation départementale du SYNEPPLACI de M'Bahiakro, sont tous des enseignants de l'Institut Saint Harmony et du collège Assa, deux établissements secondaires privés de la ville. Ce bureau est dirigé par un enseignant, Kouadio Kouassi Simplice.

djmzb/ano/tad/kam
Commentaires


Comment