Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / La ville de Man sensibilisée sur les risques de la migration irrégulière
Publié le mercredi 14 fevrier 2018  |  AIP
Comment


Man - Les autorités préfectorales, les forces de sécurité, la chefferie traditionnelle, les associations de jeunes et de femmes, les leaders d’opinions de Man ont été sensibilisés mardi, sur les risques de la migration irrégulière et les conditions de la migration régulière.

Initiée par le Centre d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement des migrants de Côte d’Ivoire (CAIOAM-CI),cette rencontre a permis de partager et d’échanger des informations relatives aux protocoles de la libre circulation des personnes, les documents de voyages et de séjours des immigrants et leurs procédures d’acquisition et également sur les risques de la migration irrégulière.

A l’ouverture des travaux, la secrétaire permanente du CAIOAM-CI, Synthia Ekra, a souligné qu’en 2017, quelque 2330 migrants ivoiriens vivant l’horreur en Libye ont regagné la Côte d’Ivoire. S’appuyant sur les images de films documentaires relatant l’enfer des clandestins dans différents pays, elle a exhorté les forces vives de Man à dissuader les jeunes et les femmes à entreprendre cette aventure périlleuse au risque de leur vie. « Ne pas aller en Europe, n’est pas une fatalité », a-t-elle fait savoir.

Elle a été soutenue dans son assertion par le représentant du préfet de région, préfet du département de Man, Gouassiro Ernest, qui a affirmé au terme des échanges, que plusieurs ressortissants de la CEDEAO ont pu s’enrichir en Côte d’Ivoire et investir dans leur pays d’origine. Fort de ce constat, il a invité les jeunes ivoiriens à la créativité, à la patience et au courage pour également mener des activités génératrices de revenus qui leur éviteront d’aller mourir sur les côtes méditerranéennes.

Dans le cadre des activités du fonds CEDEAO/Espagne sur la migration et le développement et particulièrement au niveau du renforcement des capacités institutionnelles de la Commission de la CEDEAO et des Etats membres, la Côte d’Ivoire, à travers le ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, a bénéficié du financement de deux projets institutionnels sur la migration et le développement, dont celui-ci intitulé « Projet de mise en place d’un Centre d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement des migrants », rappelle-t-on.

amak/fmo
Commentaires


Comment